Congrès international de la Biotechnology Innovation Organization (BIO) 2019 – Plus de 43 M$ en investissements pour assurer la croissance de l’industrie des sciences de la vie au Québec

3 juin 2019

PHILADELPHIE – Le Rendez-vous Québec, tenu lors du congrès international de la Biotechnology Innovation Organization (BIO), à Philadelphie, aux États-Unis, a été le théâtre de plusieurs annonces majeures, dont les investissements s’élèvent à plus de 43 M$, pour assurer la croissance de l’industrie québécoise des sciences de la vie.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, dirige présentement la mission du Québec à cet événement annuel, le plus important du secteur biopharmaceutique. Plus d’une quarantaine d’entreprises, d’organismes de recherche et de partenaires de l’industrie, totalisant 90 participants, font partie de la délégation québécoise.

Janssen

Janssen réinvestit dans l’initiative Partenariat Innovation Québec-Janssen, à laquelle elle participe avec le Fonds de recherche du Québec – Santé, le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Ce programme porte sur les données de recherche en contexte réel pour améliorer les pratiques actuelles en santé. Il permettra d’implanter un savoir-faire québécois en gestion et en analyse de données en situation réelle de soins et surtout d’améliorer l’efficacité du réseau québécois.

Angiochem

Par l’entremise du programme BioMed Propulsion, administré par Investissement Québec, le MEI accorde un prêt de 3,94 millions de dollars à l’entreprise de biotechnologie Angiochem pour soutenir la réalisation d’un projet évalué à 24,7 millions de dollars.

Les fonds serviront à mener à bien son étude clinique de phase 3 avec l’ANG1005, un médicament que développe Angiochem pour le traitement de patientes atteintes de cancer du sein HER2 négatif avec métastases au cerveau accompagnées d’une méningite carcinomateuse, une forme particulièrement rare et extrêmement sévère de métastase qui se propage dans les méninges et le liquide céphalorachidien. Angiochem prévoit commencer son essai clinique de phase 3 au cours de l’année. Il n’existe aujourd’hui aucun traitement approuvé pour ces patientes.

Alethia Biothérapeutiques 

Par l’entremise du programme BioMed Propulsion également, le MEI accorde un prêt de 4 millions de dollars à Alethia Biothérapeutiques pour soutenir la réalisation d’un projet évalué à 17 millions de dollars.

Alethia procédera à une étude clinique de phase 2 portant sur l’AB-16B5, un anticorps thérapeutique pour le traitement du cancer métastatique du poumon non à petites cellules. Le financement permettra aussi de soutenir la recherche sur un autre produit biologique de l’entreprise.

Le Québec entend se démarquer dans le secteur prometteur des produits biologiques, et cet appui à Alethia contribuera à renforcer ce secteur en croissance.

Spectrum Pharma

L’entreprise lancera une nouvelle ligne d’embouteillage à haute capacité en juillet 2019. Elle a également étendu son partenariat avec un distributeur européen, ce qui lui permettra d’augmenter son offre de service à l’échelle internationale.

Le projet a reçu un prêt de 200 000 $ dans le cadre du programme ESSOR. Grâce à ce projet d’une valeur de 800 000 $, l’entreprise prévoit embaucher une vingtaine de personnes dans les dix-huit prochains mois.

CATALIS Québec 

Huit partenaires pharmaceutiques ont renouvelé leur engagement financier dans CATALIS Québec.

Depuis le lancement de ce partenariat public-privé sur la recherche clinique précoce, GlaxoSmithKline, Pfizer, AbbVie, Takeda, Novartis, Merck, Servier et Roche y ont investi près de 1,6 million de dollars afin de soutenir le rôle du Québec en tant que chef de file mondial dans ce domaine.

Rappelons que le MEI injecte 5,3 millions de dollars dans cette initiative.

Consortium de recherche en oncologie clinique du Québec (Q-CROC)

Pfizer Canada investit 750 000 $ dans Q-CROC, ce qui permettra à ce dernier de continuer à soutenir la recherche clinique en oncologie au Québec en répondant aux besoins définis par la communauté scientifique, les partenaires de l’industrie, les patients et le gouvernement.

La contribution financière facilitera l’accès des patients québécois atteints de cancer à des essais cliniques sur des traitements expérimentaux, notamment en stimulant la collaboration entre les intervenants des hôpitaux du Québec.

Le projet se décline en deux volets, soit la création de groupes de médecins‑chercheurs et la sensibilisation du grand public et des professionnels de la santé à la recherche clinique.

Montréal InVivo 

Montréal InVivo définira un projet pilote de démonstration de la valeur ajoutée d’une innovation par l’entremise de données rétrospectives et prospectives en milieu réel de soins. Le projet vise à soutenir la prise de décisions sur l’implantation d’une innovation dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec.

Le projet est développé avec la collaboration de GSK Canada et pourrait impliquer d’autres partenaires.

BIOQuébec

BIOQuébec et MassBio renouvellent leur entente pour une période de trois ans. Signé en 2017, ce partenariat favorise les liens d’affaires entre les membres et appuie les sociétés de biotechnologie et les organisations de recherche contractuelle dans leurs démarches respectives de développement tant au Québec qu’au Massachusetts.

L’entente prévoit l’organisation d’activités communes et la mise en place prochaine d’un processus pour faciliter l’investissement d’entreprises américaines au Québec ou le financement d’entreprises québécoises, permettant ainsi la poursuite de la recherche et de la commercialisation de nouveaux médicaments, traitements ou outils diagnostiques et préventifs.

Citation :
« Le congrès BIO représente une vitrine exceptionnelle et je suis fier de confirmer que le gouvernement du Québec injectera plus de 8 M$ pour soutenir les entreprises québécoises de l’industrie des sciences de la vie. D’ici 2022, nous aspirons à attirer 4 milliards de dollars d’investissements privés dans ce secteur au Québec. Nous travaillons donc à accroître les investissements en recherche et en innovation, à favoriser la création et la croissance d’entreprises innovantes et à les soutenir pour qu’elles intègrent davantage l’innovation. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

Faits saillants :

  • Le programme ESSOR vise à appuyer, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable, les projets d’investissement réalisés au Québec.
  • Le programme BioMed Propulsion a pour objectif d’appuyer financièrement les entreprises du Québec à fort potentiel de croissance du secteur des sciences de la vie afin de les amener à commercialiser les résultats de leur recherche.
  • L’industrie québécoise des sciences de la vie regroupe plus de 650 entreprises, qui emploient plus de 56 000 personnes, et plusieurs grandes multinationales dans les secteurs de la biopharmaceutique et du matériel médical.

Lien connexe :
Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
Twitter : twitter.com/economie_quebec 
Facebook : www.facebook.com/EconomieQc 
LinkedIn : www.linkedin.com/company/économie-québec 
YouTube : www.youtube.com/user/MDEIEQuebec

SOURCE Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation

Renseignements: Source, Mathieu St-Amand, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, Tél. : 418 691-5650; Information, Anne-Marie Demers, Conseillère stratégique, Direction des communications, Ministère de l’Économie et de l’Innovation, Tél. : 418 691-5698, poste 4143

Vous aimerez aussi