Améliorer les traitements liés à la douleur chronique

14 mai 2019

Grâce à un don majeur de MEDISCA, la Faculté de médecine met sur pied une nouvelle Chaire de leadership en enseignement sur la douleur chronique

La Faculté de médecine de l’Université Laval met sur pied une nouvelle Chaire de leadership en enseignement (CLE) sur la douleur chronique grâce à un don majeur de MEDISCA. Cette CLE vise à améliorer les outils permettant de prévenir la chronicisation de la douleur et d’assurer de meilleurs traitements aux personnes atteintes.

Selon l’article The Prevalence of Chronic Pain in Canada paru dans le journal Pain Research and Management, la douleur chronique est un problème de santé qui touche plus de 20% de la population adulte, en plus d’être la cause de presque la moitié des consultations auprès des médecins de première ligne. «Jour après jour, des professionnels de première ligne nous disent qu’ils ne se sentent pas compétents pour prendre en charge un patient atteint de douleur chronique, à cause de l’impact fonctionnel de la douleur dans toutes les sphères de la vie de leur patient et de la difficulté à trouver un traitement adéquat. Ils peinent donc à motiver le patient à participer à son mieux-être», indique la Dre Anne Marie Pinard, anesthésiologiste, professeure agrégée au Département d’anesthésiologie et de soins intensifs de l’Université Laval, et titulaire de la nouvelle CLE.

La création de cette CLE est possible grâce au don de 500 000$ sur 5 ans de MEDISCA. «Nous sommes fiers de nous joindre à l’Université Laval et à sa Faculté de médecine afin de contribuer à l’avancement des méthodes de traitement de la douleur chronique. Ce partenariat donnera aux professionnels de la santé, par l’entremise d’une approche multidisciplinaire, des outils de plus pour mieux encadrer les patients souffrant de douleur chronique et répondre à leurs besoins individuels pour ainsi contribuer à l’amélioration de leur qualité de vie. Cette démarche fait partie intégrante de la mission et des valeurs de MEDISCA», explique Antonio Dos Santos, président et chef de la direction de MEDISCA Pharmaceutique.

La mise sur pied de la CLE vise à améliorer la formation des étudiantes et des étudiants des programmes en santé (médecine, physiothérapie, ergothérapie, psychologie, pharmacie et soins infirmiers), tout en répondant aux besoins en formation continue des professionnelles et professionnels de la santé de première ligne déjà en pratique. Pour le doyen de la Faculté de médecine, Julien Poitras, la mise sur pied de cette CLE est parfaitement en phase avec la vision de la Faculté qui s’engage, dans son devoir de responsabilité sociale, à être en mouvement vers la santé durable des personnes et de la société. «Cette CLE confirme notre expertise pédagogique en gestion de la douleur chronique et notre volonté à partager notre savoir dans ce domaine au bénéfice de la population.»

«L’expertise unique des personnes impliquées dans la CLE en douleur chronique – MEDISCA sera mise à contribution pour adapter les stratégies pédagogiques à la réalité des étudiants et des étudiantes du contexte professionnel et pour créer un environnement stimulant pour la recherche, le transfert de connaissances et la pédagogie dans le domaine de la douleur chronique», ajoute le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes de l’Université Laval, Robert Beauregard.

De plus, la CLE vise à mettre sur pied un programme de formation à distance pour les professionnels de la santé déjà en pratique, ainsi qu’un portail d’outils d’information et d’autogestion pour les personnes atteintes et leurs proches, en collaboration avec le Réseau québécois de recherche sur la douleur (RQRD).

La Dre Anne Marie Pinard travaille exclusivement en traitement des douleurs chroniques au CHU de Québec-Université Laval. Elle est directrice du programme de formation surspécialisée en médecine de la douleur à l’Université Laval, responsable de l’axe stratégique en transfert de connaissance du RQRD et chercheuse associée au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS). Elle est également titulaire d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université TÉLUQ. Ses principaux champs d’intérêt sont le transfert de connaissances, la collaboration interprofessionnelle et la pédagogie médicale.

https://www.lefil.ulaval.ca/ameliorer-les-traitements-lies-a-la-douleur-chronique/

Vous aimerez aussi