Amgen devient un nouveau membre du CQDM afin de soutenir la découverte de nouveaux médicaments de pointe

19 novembre 2018

Montréal, le 19 novembre 2018 – Le CQDM a le plaisir d’accueillir Amgen en tant que nouveau membre de son consortium de recherche biopharmaceutique. Ce partenariat permettra d’identifier et d’investir dans des projets de recherche biopharmaceutique très novateurs au Québec et au Canada, dans le but ultime de permettre la mise au point des meilleurs traitements pour les patients.

Cette annonce a été faite au Forum du 10e anniversaire du CQDM en présence de plus de 300 intervenants du secteur des sciences de la vie.

« Convaincu de l’importance de coordonner les efforts en matière de recherche biopharmaceutique, le gouvernement du Québec entend continuer d’appuyer les initiatives de partenariat, qui font du Québec un haut lieu du développement de traitements novateurs.  L’arrivée d’Amgen au sein du CQDM rejoint cette volonté de stimuler les partenariats et d’accroître ainsi les retombées économiques liées aux innovations qui en découlent. » Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

 « Nous nous réjouissons d’accueillir Amgen au CQDM. Amgen est un leader mondial en recherche biopharmaceutique qui apportera une expertise clé au développement de la prochaine génération de technologies innovantes, essentielles à la croissance de notre économie », a déclaré Diane Gosselin, présidente et directrice générale du CQDM.

« Nous sommes ravis de nous joindre officiellement au consortium de recherche biopharmaceutique du CQDM », a déclaré Philip Tagari, vice-président de la découverte thérapeutique d’Amgen. « Amgen reconnaît depuis longtemps la recherche de grande qualité qui émerge du Québec. En fait, une partie de la science qui a soutenu le développement du plus récent médicament cardiovasculaire d’Amgen, Repatha®, a été entrepris à l’Institut de recherche clinique de Montréal. Le Québec est reconnu comme un leader à bien des égards, que ce soit en médecine régénérative, en fabrication de cellules souches ou en intelligence artificielle. Nous sommes enthousiasmés par les possibilités de partenariat offertes par le CQDM. »

« Le gouvernement du Québec reconnaît depuis longtemps l’importance de l’industrie biopharmaceutique pour son économie », a affirmé Francesco Di Marco, vice-président et directeur général d’Amgen Canada. « Notre investissement dans le CQDM est une reconnaissance de l’importance du Québec comme un partenaire de la croissance du secteur des sciences de la vie au Canada. Le consortium de recherche CQDM réunit des entreprises émergentes locales, une science de pointe et les ressources d’entreprises multinationales au profit des patients que nous traitons. Nous sommes extrêmement heureux de ce que nous pouvons accomplir ensemble. »

Vous aimerez aussi