Biogen Canada et l’Alliance pancanadienne pharmaceutique parviennent à une entente concernant l’accès au premier traitement pour l’amyotrophie spinale, le seul approuvé au Canada

3 octobre 2018
  • Ce traitement offre de l’espoir aux patients atteints de cette maladie génétique dont les effets sont dévastateurs
  • Les régimes d’assurance médicaments publics assumeront le coût du traitement des patients atteints d’AS de type I et Biogen se chargera des frais dans les cas les plus urgents d’AS de type II et de type III par l’entremise d’un Programme d’accès urgent
  • Biogen a déposé une nouvelle demande accompagnée de données cliniques plus récentes en vue d’obtenir une recommandation en faveur d’un accès élargi

MISSISSAUGA, ON, le 3 oct. 2018– Biogen Canada et l’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) ont conclu une entente en vue de permettre aux personnes atteintes d’amyotrophie spinale de type I d’accéder à SPINRAZAMC (nusinersen), le produit de Biogen conçu pour traiter cette maladie.

L’amyotrophie spinale (AS) est une maladie génétique caractérisée par le manque ou l’absence de neurones moteurs, aussi appelés motoneurones, dont la pénurie entraîne l’atrophie et l’affaiblissement des muscles. L’évolution de cette maladie invalidante aboutit au décès chez certaines des personnes gravement atteintes. Bien que l’AS soit une maladie rare, ne survenant que chez une personne sur dix mille ou à peu près, les symptômes en sont parfois dévastateurs. En fait, certains patients ne survivent pas au-delà de l’âge de deux ans, alors que d’autres se retrouvent dans un fauteuil roulant à perpétuité, ayant besoin d’un appareillage pour respirer et se nourrir.

Le nusinersen est le premier et le seul traitement approuvé pour l’amyotrophie spinale (AS). Dans le cadre d’un vaste programme de développement comportant une abondance d’études cliniques, le nusinersen a amélioré significativement les taux de survie et les fonctions motrices chez de nombreux patients de tout âge et présentant divers types d’AS. En vertu de l’entente conclue entre Biogen et l’APP,  les régimes d’assurance médicaments faisant partie de l’APP assumeront le coût du traitement des patients atteints d’AS de type I qui satisfont aux critères cliniques établis, tel que recommandé par l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) et par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

En juillet 2018, Biogen a présenté une nouvelle demande, étayée par des données cliniques mises à jour,  à ces organismes chargés de l’évaluation des technologies de la santé (ETS), soit l’ACMTS et l’INESSS, les priant de réévaluer la possibilité d’un accès élargi afin d’offrir le traitement par SPINRAZA aux patients atteints des autres types d’amyotrophie spinale. Les résultats du réexamen du dossier par l’ACMTS et l’INESSS seront diffusés au début de 2019 et guideront les futures décisions des régimes d’assurance médicaments publics concernant le remboursement possible du traitement pour une plus vaste gamme de patients atteints d’AS. Entretemps, Biogen Canada commencera à se charger des frais du traitement dans les cas les plus urgents d’AS de type II et de type III. Les patients admissibles à ce programme  sont ceux  qui présentent le risque de perte de fonction motrice le plus élevé dans cette periode jusqu’à la diffusion des nouvelles recommandations de l’ETS. Pour aider à évaluer le degré d’urgence, un Programme d’accès urgent a été mis sur pied. L’administration du programme sera guidée par un comité directeur indépendant constitué de spécialistes canadiens dans le domaine de l’amyotrophie spinale et des maladies rares et sera soutenue par AS 360 Canada (le programme de soutien conçu par Biogen à l’intention des patients recevant SPINRAZA).

L’approche novatrice décrite ci-dessus vise à permettre aux patients dont le besoin de traitement est urgent d’accéder au nusinersen. L’équipe Biogen espère que les nouvelles recommandations émanant de l’ETS tiendront compte de la totalité du programme de développement clinique du nusinersen et permettront au Canada d’imiter la quarantaine de pays ayant déjà mis le nusinersen à la disposition d’une panoplie de patients atteints d’amyotrophie spinale.

Comme le dit Marina Vasiliou, directrice générale de Biogen Canada, « Nous sommes ravis d’avoir réussi à parvenir à une entente qui aura un énorme impact sur la vie des personnes atteintes d’amyotrophie spinale au Canada et sur celle de leur famille. À notre avis, cette entente est le premier pas vers l’accès au nusinersen pour une population élargie de patients canadiens et marque le début d’un partenariat entre Biogen et l’APP qui offrira de l’espoir et des options thérapeutiques aux patients du Canada présentant des affections neurologiques et des maladies rares. »

Déclaration de Cure SMA Canada :

« Nous sommes absolument ravis d’apprendre qu’une entente a été conclue et mettra enfin un traitement à la disposition des patients chez lesquels le besoin est le plus aigu. Nous poursuivrons nos efforts visant la sensibilisation des autorités aux besoins des autres patients atteints d’amyotrophie spinale, pour lesquels le traitement demeure inaccessible. Nous sommes à la fois optimistes et confiants que les décideurs n’obligeront pas longtemps ces patients à se résigner à voir leur maladie miner leurs fonctions motrices sans merci pendant que les patients ayant accès à Spinraza à travers le monde gagnent des forces et acquièrent des fonctions motrices. Nous avons très hâte de connaître en janvier l’issue du réexamen du dossier et espérons que les provinces décideront rapidement de commencer à rembourser le traitement pour une population de patients plus large, afin d’épargner aux familles canadiennes une période d’attente encore prolongée. »

Susi Vander Wyk, directrice générale, Cure SMA Canada

Déclaration de la Canadian Organization for Rare Disorders (CORD) :

« Au nom des familles courageuses qui n’ont jamais perdu espoir ni renoncé à la lutte, l’Organisation canadienne pour les maladies rares applaudit le succès des négociations ayant mené à cette entente qui permettra d’accéder au traitement dans les cas les plus urgents. Nous y voyons un exemple des possibilités d’une approche alliant le partage des risques à un accès contrôlé. C’est une approche que nous préconisons depuis longtemps pour tous les médicaments servant à traiter les maladies rares. Par ailleurs, nous avons proposé exactement la même approche auprès du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. »

Durhane Wong-Regier, président et directeur général, CORD

À propos de Biogen
La mission de Biogen est claire : innover en neuroscience. Biogen découvre, met au point et commercialise des médicaments novateurs à l’échelle mondiale pour venir en aide aux personnes atteintes de maladies neurologiques et neurodégéneratives graves. Fondée in 1978 par Charles Weissman, Heinz Schaller, Kenneth Murray et par les lauréats du prix Nobel Walter Gilbert et Phillip Sharp, Biogen fut l’une des premières sociétés de biotechnologie à voir le jour. Aujourd’hui, l’entreprise offre la gamme de produits la plus renommée pour traiter la sclérose en plaques, vient de lancer le premier traitement approuvé pour l’amyotrophie spinale et cherche à faire avancer les travaux de recherche en neuroscience, notamment dans les domaines suivants : maladie d’Alzheimer et démence, sclérose en plaques et neuro-immunologie, troubles moteurs, troubles neuromusculaires, douleur, ophtalmologie, neuropsychiatrie et troubles neurologiques aigus. De plus, Biogen fabrique et commercialise des produits biologiques ultérieurs, inspirés de produits innovants.

Nous affichons régulièrement dans notre site web www.biogen.com des renseignements que les investisseurs pourraient juger importants. Pour en savoir davantage, veuillez visiter www.biogen.com et suivre nos activités dans les médias sociaux – TwitterLinkedInFacebookYouTube.

SOURCE Biogen Canada

Vous aimerez aussi