Des chercheurs de l’UdeM se démarquent dans le domaine de l’intelligence artificielle

8 juin 2021

Trois bourses de carrière et une chaire de recherche sont obtenues par l’UdeM dans le cadre du programme de recherche du FRQS sur l’intelligence artificielle en santé et santé numérique.

Le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) a annoncé le 20 mai les bourses et subventions accordées dans le cadre de son programme IA en santé, qui totalisent un investissement de 4,7 M$. Sur les huit lauréats de ses deux concours, trois bourses de carrière et une chaire de recherche double ont été attribuées à des chercheurs et chercheuses de l’Université de Montréal.

Dans son volet Soutien de carrière, le FRQS a remis six bourses. Créées l’an dernier, elles ont pour but de constituer un écosystème favorable à l’élaboration d’innovations en santé numérique et de favoriser la formation de spécialistes «bilingues», c’est-à-dire capables de travailler tout autant dans le domaine de la science que dans celui de la recherche en santé.

Trois de ces bourses sont allées à des chercheurs et chercheuses de l’UdeM. Bouchra Nasri, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique, a obtenu du financement pour son projet «Surveillance en temps réel des risques des changements climatiques sur la santé publique».

Eilif B. Muller, professeur rattaché à IVADO et au Département de neurosciences, a pour sa part reçu un financement pour son projet «Modélisation du rôle des dendrites et des attentes dans l’apprentissage néocortical, et leur perturbation dans les troubles neurodéveloppementaux».

Quant au pédiatre Michaël Sauthier, étudiant de doctorat en sciences biomédicales, il obtient une bourse pour son projet «Système automatisé d’aide à la décision clinique en temps réel appliqué à la prise en charge de l’insuffisance respiratoire hypoxémique de l’enfant».

Dans son concours de chaires de recherche doubles, le FRQS a sélectionné le projet «Développement et validation de systèmes d’aide à la décision clinique à l’aide de l’intelligence artificielle», de Philippe Jouvet, professeur au Département de pédiatrie de l’UdeM. Le chercheur collabore ici avec la professeure Rita Noumeir, de l’École de technologie supérieure. Les chaires de recherche du FRQS visent à développer une expertise transversale pour la relève dans le domaine des sciences de la vie et de l’intelligence artificielle.

SOURCE: UDEM NOUVELLES

Vous aimerez aussi