Des gestes concrets pour garder les jeunes sur les bancs d’école

11 février 2019
Les Journées de la persévérance scolaire se tiennent du 11 au 15 février.
Les Journées de la persévérance scolaire se tiennent du 11 au 15 février. Photo: Getty Images

Encourager les jeunes et les féliciter pour leurs efforts : des mots qui traduisent bien les Journées de la persévérance scolaire qui ont lieu du 11 au 15 février. Elles se tiennent pour une dixième année en Estrie.

On l’a annoncé il y a quelques semaines, on a fait de belles améliorations dans notre région en lien avec le taux de décrochage scolaire et le taux de diplomation. Ça va mieux, mais par contre c’est encore trop de jeunes qui décrochent avant d’obtenir un premier diplôme. En cette période de rareté de main-d’oeuvre, on a intérêt à ce qu’un plus grand nombre de jeunes réussissent et persévèrent, souligne la coordonnatrice du Projet partenaires pour la réussite éducative en Estrie, Josiane Bergeron.

Selon les dernières données du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le taux de décrochage scolaire a diminué en Estrie pour atteindre 17,3 % en 2015-2016; des données qui diminuent année après année.

Mme Bergeron répète que la réussite éducative des jeunes est une affaire de tous. Le jeune lui-même, ses parents, le milieu scolaire, mais aussi les milieux des affaires et municipaux [doivent être impliqués], dit-elle.

Cette année, des photographies qui illustrent des gestes posés par des organisations « inspirantes » ou des organismes « engagés » dans la région ont été réalisées. Ces gestes vont de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte, car la réussite éducative ça commence bien avant l’école, souligne Mme Bergeron.

Plusieurs gestes ont été mis en lumière. Que ce soit d’instaurer une routine autour de la lecture avec nos enfants, de trouver un peu de réconfort après une journée bien remplie à l’école, de discuter en famille autour d’un bon souper, de développer une relation de confiance avec notre enseignant ou de pouvoir compter sur un endroit où je vais avoir de l’aide aux devoirs, explique-t-elle.

La coordonnatrice du Projet partenaires pour la réussite éducative en Estrie ajoute que plusieurs classes ont été aménagées pour favoriser l’apprentissage des jeunes. Que l’on parle d’ajouter des outils technologiques ou encore d’avoir des classes flexibles avec un vélo-pupitre ou de l’espace pour lire, les exemples sont nombreux.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1152245/semaine-perseverance-scolaire-estrie-gestes-concrets-jeunes-ecole

Vous aimerez aussi