Développement d’un nouveau traitement pour « maladie du foie gras»

14 juillet 2021

DIEX Recherche, une entreprise québécoise d’envergure internationale qui mène des recherches cliniques de haute qualité, participe actuellement au développement d’un traitement expérimental de la « stéatose hépatique », ou stéatose hépatique non alcoolique, qui ne touche pas moins d’un Canadien sur cinq, dont un nombre croissant d’enfants.

Grâce à l’expertise de DIEX dans la région de Québec et au soutien financier de la compagnie pharmaceutique Pfizer, commanditaire de l’étude en question, DIEX a pu mettre sur pied une équipe de professionnels spécialisés qui consacreront les prochains mois à mener des recherches approfondies sur cette maladie pour laquelle il n’existe pas encore de traitement satisfaisant.

« Ce genre d’étude changera complètement la façon dont nous traitons la maladie à l’avenir », estime la Dre Pascale Chouinard, chercheuse principale de l’étude et gastro-entérologue FRCPC avec une surspécialité en hépatologie.

L’étude évalue l’efficacité de deux médicaments expérimentaux pris par voie orale. Une première molécule est soit administrée seule, soit la même molécule est coadministrée avec une seconde molécule. L’efficacité des médicaments est ensuite évaluée, notamment par des biopsies hépatiques (prélèvements du foie). Il s’agit de la première étude de ce genre à être menée. « Nous sommes en phase II, poursuit le Dr Chouinard. La phase I a donné des résultats préliminaires prometteurs, ce qui nous donne beaucoup d’espoir pour l’avenir. «

Une maladie difficile à diagnostiquer

Un sous-ensemble spécifique de la stéatose hépatique non alcoolique, appelée stéatohépatite non alcoolique ou NASH, résulte de l’accumulation de graisse dans les cellules hépatiques, généralement due à une surconsommation de sucres et de graisses. Cette accumulation de graisse provoque une inflammation du foie et des dommages au foie, et conduit éventuellement à une cirrhose, le dernier stade de la maladie. Et lorsque les lésions deviennent trop sévères, la seule solution est de réaliser une greffe du foie.

La NASH est également associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et entraîne une détérioration de la qualité de vie des individus, de la fatigue aux symptômes cliniques sévères. C’est pourquoi il est important de la traiter le plus tôt possible.

Le problème est que la NASH est une maladie silencieuse et est le plus souvent diagnostiquée trop tard. « Tout d’abord, il ne provoque pas de signes ou de symptômes spécifiques, explique le Dr Chouinard. Lorsque les premiers signes apparaissent, il est souvent trop tard, la maladie est bien installée. Les premiers signes sont la fatigue, la jaunisse, l’œdème ou les saignements digestifs. « Les analyses de sang et l’imagerie médicale permettent d’identifier les anomalies hépatiques », poursuit le gastro-entérologue. Mais ces tests ne suffisent pas à poser un diagnostic. Le seul moyen efficace de détecter la maladie est une biopsie du foie ».

La première recherche clinique au Canada avec Pfizer

Pour la conduite de l’étude, la société Pfizer a fourni à DIEX un FibroScan, un appareil qui quantifie la fibrose hépatique de manière non invasive, permettant un examen indolore. Ce dispositif n’est généralement accessible qu’en centre hospitalier.

C’est ainsi que DIEX est le seul centre de recherche clinique au Canada, en collaboration avec Pfizer, capable de mener de telles recherches en dehors du milieu hospitalier. L’entreprise s’appuie sur l’expertise de son équipe de professionnels aguerris, sa rigueur scientifique et sa créativité. Bien équipé pour relever les défis du développement de nouvelles solutions contre diverses maladies, DIEX mène également actuellement plusieurs autres études innovantes, dont le développement d’un vaccin à base de plantes contre le COVID-19 pour le compte de la société pharmaceutique Medicago.

Possibilité de participer à l’étude clinique

Toute personne atteinte d’une maladie du foie peut être admissible à participer à cette étude menée par DIEX. Les personnes intéressées seront évaluées par téléphone par un spécialiste du recrutement. En cas de succès, ils peuvent ensuite passer par un processus de sélection pour déterminer l’admissibilité à l’étude clinique.

L’entreprise est située au 205, rue Montmagny, suites 102-103, Québec. Toute personne intéressée peut communiquer avec DIEX au 581 477-3439 ou, de l’extérieur, au 1 844 739-3439 (sans frais), ou par courriel à info@diex.ca. Pour plus d’informations sur l’entreprise : www.diex.ca.

 

SOURCE: DIEX.CA

Vous aimerez aussi