ECOGENE-21 : un modèle unique au Québec

14 janvier 2020

Permettre à des patients de participer à des études cliniques est une des solutions pour contrer l’inaccessibilité à certains traitements et médicaments dans des cas de maladies rares. Il existe dans la région un centre de recherche clinique unique au Québec, ECOGENE-21, qui permet à des patients de recevoir des traitements gratuitement depuis plus de 20 ans.

ECOGENE-21, dont les bureaux sont situés sur la rue Jacques-Cartier à Chicoutimi, est un OBNL qui emploie 25 personnes : des infirmières, des chercheurs, des techniciens de laboratoire, des professionnels de recherche et des médecins qui exécutent et conçoivent des projets de recherche clinique.

Ce laboratoire privé, commandité par une quarantaine de compagnies pharmaceutiques, permet à des patients d’avoir accès gratuitement à des traitements auxquels ils n’auraient pas droit autrement. Ces patients souffrent d’une maladie rare ou réagissent mal aux traitements offerts dans les centres hospitaliers. Le Centre de recherche clinique et translationnelle (CRCT) en traite entre 200 et 250 par année, explique Étienne Khoury, directeur des opérations développement et exploitation chez ECOGENE-21.

Si la molécule qui est offerte sur le marché n’est pas capable de traiter un patient de façon optimale, c’est là où le patient a recours à la recherche clinique. -Étienne Khoury, directeur des opérations développement et exploitation, ECOGENE-21

ECOGENE-21 mène de 30 à 40 études cliniques par année. Là où le CRCT se distingue, c’est que tous les profits générés par certaines études sont réinvestis dans la recherche ou dans des études déficitaires, ce qui permet de développer des traitements pour des maladies très rares, selon Diane Brisson, directrice des opérations des plateformes clinique et académique.

Si je prends le cas de l’hypercholestérolémie familiale, c’est une maladie à laquelle on associait un taux de décès avant la vingtaine très élevé. On a des patients [atteints de cette maladie] qui participent à des projets d’études cliniques depuis plus de 20 ans et qui sont maintenant âgés de 60, 70 ans.

Les études cliniques menées sur des patients sont une des dernières étapes avant l’acceptation d’un médicament auprès de Santé Canada. Au fil des ans, ECOGENE-21 a participé aux études de plusieurs molécules qui ont fini par être homologuées, dont les statines, qui sont largement prescrites pour traiter les maladies coronariennes.

ECOGENE-21 ouvrira un deuxième CRCT en août prochain dans le complexe médical de l’Axe, à l’intersection des boulevards Talbot et du Royaume. Le centre de recherche souhaite par la suite exporter son modèle dans d’autres régions périphériques du Québec.

Vous aimerez aussi