Global Startup Genome : Toronto-Waterloo demeure le meilleur écosystème de startups au Canada

3 juin 2019

Actualités

Canada – 
Global Startup Genome : Toronto-Waterloo demeure le meilleur écosystème de startups au Canada

Startup Genome et Global Entrepreneurship Network ont publié l’édition 2019 du rapport Global Startup Ecosystem Report, l’étude la plus complète sur les écosystèmes de startups. Le rapport souligne trois principaux constats et tendances, dont les deux suivants :

La prochaine Silicon Valley?

Au cours des dernières années, une grande partie des discussions sur les écosystèmes de startups a tourné autour de la prochaine Silicon Valley. Selon le rapport, il existe présentement cinq écosystèmes qui reçoivent autant de fonds en capital de risque que la Silicon Valley en 1998 :

  • New York;
  • Londres;
  • Beijing;
  • Boston;
  • Shanghai.

Les auteurs du rapport sont d’avis qu’au cours des prochaines années, il ne sera pas question d’une « prochaine Silicon Valley », mais bien de 30 plaques tournantes de startups réparties à travers le monde. Celles-ci atteindront une masse critique en raison soit de leur poids régional (par exemple, Singapour en Asie du Sud-Est), soit de leur spécialisation dans un secteur (par exemple, San Diego dans les sciences de la vie).

La montée des deep techs

Alors que l’ensemble de l’économie des startups est en croissance, certaines parties de cette économie croissent plus rapidement que d’autres. Les deep techs ont connu une très grande croissance dans les sous-secteurs qui nécessitent de la propriété intellectuelle tangible comme les sciences de la vie, la robotique et l’intelligence artificielle (IA).
Près de la moitié (45 %) des startups créées à l’échelle mondiale font partie des sous-secteurs liés à la deep tech. Les quatre sous-secteurs de startups qui enregistrent la plus forte croissance sont tous liés à la deep tech et, selon le rapport, ces quatre sous-secteurs sont les suivants :

  • La fabrication avancée et la robotique;
  • La blockchain;
  • Les technologies agricoles;
  • L’intelligence artificielle et les mégadonnées.

La place du Canada dans le classement mondial

En 2018, le rapport de Startup Genome a présenté des études de cas sur des pôles technologiques de Montréal, Québec, Toronto-Waterloo, Vancouver, Ottawa et Edmonton. Dans l’édition de 2019, Startup Genome a ramené les classements des écosystèmes, mais a aussi mis en exergue les écosystèmes à surveiller, plutôt que d’énoncer seulement les villes les mieux placées.

Globalement, Toronto-Waterloo demeure l’écosystème de startups dominant au Canada. Il se retrouve parmi les 15 meilleurs écosystèmes à l’échelle internationale. Alors que cet écosystème semble en croissance, le fondateur de Startup Genome, Jean-François Gauthier, soutient que le succès de Toronto-Waterloo dépend des investissements que la région recevra dans les prochaines années. À cet effet, les récentes compressions budgétaires en innovation en Ontario pourraient freiner la croissance de l’écosystème.

Pour sa part, Montréal a glissé dans le classement après s’être classée parmi les 20 meilleurs écosystèmes en 2015. Le nombre de transactions est demeuré stable à Montréal, et la ville a enregistré une hausse de 29 % en capital de risque par rapport à l’an dernier, pour un total de 1,16 milliard de dollars canadiens. Alors que Montréal est reconnue depuis longtemps comme la capitale canadienne de l’IA, selon le rapport, de nombreux signes laissent croire que Toronto pourrait aussi conquérir ce titre.

Selon un article de BetaKit. Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., l’écosystème d’IA le plus négligé est celui de la ville de Québec. Dans son rapport de 2018, Startup Genome ne mentionnait pas l’IA dans son exploration de la capitale nationale, alors que celle-ci héberge plusieurs entreprises et organismes de recherche spécialisés en IA, notamment AIWorx et le groupe de recherche GRAAL de l’Université Laval.

Selon le rapport, le Canada rayonne particulièrement dans trois types de startups :

  • Cleantechs : Vancouver et Calgary ont toutes les deux été répertoriées comme des écosystèmes à surveiller dans le secteur des technologies propres. Les deux villes de l’Ouest canadien abritent un nombre croissant de ce type d’entreprises et offrent des occasions d’investissement autant dans le secteur privé que dans le secteur public.
  • Intelligence artificielle : le Canada jouit de la réputation de chef de file mondial en intelligence artificielle, avec plusieurs laboratoires d’IA à Montréal, à Vancouver et à Toronto. Au-delà des grandes villes canadiennes, Edmonton a été louée pour son écosystème d’IA. L’Alberta Machine Intelligence Institute, qui y est basé, est considéré comme l’un des trois instituts qui mènent le Canada dans la mise en œuvre de la stratégie en IA du gouvernement fédéral.
  • Sciences de la vie : les écosystèmes des provinces de l’Atlantique, de Calgary, d’Edmonton et de Toronto-Waterloo ont été mis en évidence dans le rapport comme des chefs de file en sciences de la vie. Dans les prochaines années, Jean-François Gauthier s’attend à ce que Calgary et Edmonton occupent une place plus importante dans la liste de Startup Genome. Toutefois, puisqu’elles sont moins peuplées, ces deux villes présentent des défis de croissance.

Dans l’ensemble, le Canada se classe au troisième rang parmi les pays qui sont dotés des meilleurs écosystèmes de startups après les États-Unis et la Chine. La reconnaissance des régions naissantes du Canada dans le rapport indique de bonnes choses à venir pour le pays. Cependant, M. Gauthier souligne qu’un soutien gouvernemental continu est essentiel pour que ces régions accélèrent leur présence sur la scène mondiale.

Pour en savoir davantage sur ce sujet :

Consulter en ligne :

https://www.economie.gouv.qc.ca/objectifs/informer/vecteurs/vecteurs-actualites/vecteurs-actualites-details/?no_cache=1&tx_ttnews%5Btt_news%5D=23703&tx_ttnews%5Bcat%5D=&cHash=109f16b529c7858065645d6e2827a23f

Vous aimerez aussi