Investissements importants dans des entreprises canadiennes pour relancer le secteur de la biofabrication

16 mars 2021

Les investissements du gouvernement du Canada contribueront à faire progresser la mise au point au pays de vaccins et de thérapeutiques contre la COVID-19

Les Canadiens ont démontré une capacité remarquable de mobilisation en réponse à la pandémie de COVID-19. Des entreprises du secteur de la biofabrication d’un océan à l’autre ont répondu à l’appel, et le gouvernement tient à reconnaître leur travail. À ce jour, le gouvernement du Canada a investi environ un milliard de dollars pour faire progresser la recherche et le développement industriels dans le domaine des vaccins et des produits pharmaceutiques, ainsi que la capacité de biofabrication. Le gouvernement continuera de collaborer avec l’industrie et les entreprises afin de protéger la population contre la COVID-19 et de renforcer notre capacité de biofabrication dans le cadre de notre plan de relance.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François‑Philippe Champagne, a annoncé d’importants investissements dans des entreprises canadiennes par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation (FSI). Ceux-ci serviront à renforcer la capacité de biofabrication et de mise au point de médicaments au Canada.

  • Laboratoires KABS inc. recevra une contribution pouvant atteindre 54,2 millions de dollars pour l’agrandissement de son installation située à Saint-Hubert et pour l’établissement d’une nouvelle installation à Val-des-Sources, toutes deux au Québec. L’agrandissement de son installation de Saint-Hubert permettra d’accroître la capacité de remplissage et de finition, qui atteindra plus de 30 millions de flacons par année. Parallèlement, la nouvelle installation de Val-des-Sources abritera de nouveaux équipements de biotraitement et d’essai qui offriront une nouvelle capacité de fabrication d’anticorps. Ainsi, Laboratoires KABS pourra produire des thérapies par anticorps monoclonaux à Val-des-Sources, puis les mettre en flacon et les conditionner à Saint‑Hubert.
  • Novocol Pharmaceutical of Canada (anglais) recevra une contribution pouvant atteindre 32,7 millions de dollars pour l’agrandissement de ses installations de biofabrication à Cambridge, en Ontario. Cet investissement permettra à Novocol d’étendre ses services de remplissage et de finition et d’ainsi aider le Canada à mieux se préparer aux pandémies futures en ce qui concerne sa capacité de produire des vaccins et des traitements. C’est durant le processus de remplissage et de finition que l’on procède au remplissage des flacons avec des vaccins ou des thérapeutiques, puis au conditionnement aux fins de distribution.
  • Immune Biosolutions, situé à Sherbrooke, au Québec, recevra une contribution pouvant atteindre 13,44 millions de dollars pour l’aider à mettre au point son traitement thérapeutique expérimental et à le faire progresser des études précliniques aux essais cliniques de phase II. Le traitement candidat d’Immune Biosolutions permettra de soigner les personnes atteintes de la COVID-19 en neutralisant le virus. De plus, Immune Biosolutions établira une capacité de biofabrication à l’échelle clinique, et élaborera un nouveau processus de découverte accéléré pour appuyer le travail de mise au point et de production futures de produits biologiques.

Ce sont les recommandations du Groupe de travail sur les thérapeutiques de la COVID-19 et du Sous-comité conjoint de la bioproduction contre la COVID-19 qui ont éclairé ces investissements ainsi que les mesures du gouvernement.

150 millions de dollars pour la mise au point de vaccins et de thérapeutiques prometteurs

Le gouvernement du Canada montre également son appui continu à l’égard des vaccins et thérapeutiques fabriqués au Canada pour lutter contre la COVID-19, et ce, en investissant 150 millions de dollars pour aider les entreprises à franchir les premières étapes de la recherche et du développement. Par l’entremise du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches Canada (PARI CNRC), des entreprises ont déjà reçu un soutien consultatif et plus de 37 millions de dollars pour 6 vaccins candidats et 7 traitements thérapeutiques potentiels. Les 113 millions de dollars restants sont destinés à aider les vaccins et thérapeutiques les plus prometteurs à passer à la phase suivante de développement clinique. Le PARI CNRC travaille en étroite collaboration avec ces entreprises pour qu’elles tiennent compte des variants de la COVID-19 dans le cadre de leurs travaux.

Citations

« Le secteur canadien de la biofabrication est riche en connaissances et en expertise. En investissant dans des installations et dans de l’équipement de biofabrication à l’échelle nationale, comme ceux des Laboratoires KABS, de Novocol et d’Immune Biosolutions, nous investissons dans des solutions fabriquées au Canada pour lutter contre la COVID-19 tout en conservant et en développant l’expertise nécessaire pour mettre en place ici même, au pays, des chaînes d’approvisionnement en vaccins et en traitements. Notre gouvernement est déterminé à rebâtir le secteur canadien de la biofabrication, à trouver des solutions stratégiques à court terme et à établir une vision à long terme. »
– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

« Nous sommes très reconnaissants de ce soutien stratégique important qui catalyse notre engagement à contribuer à l’effort canadien dans les domaines des bioprocédés et du développement de médicaments. »
– Le président des Laboratoires KABS inc., Jean-Simon Blais

« Novocol est reconnaissant du soutien qu’il reçoit du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation. Cet investissement augmentera la capacité de biofabrication nationale en ce qui a trait au remplissage et à la finition de produits injectables stériles, y compris les vaccins, les thérapeutiques et une vaste gamme de produits pharmaceutiques, et ce, dans une installation plus grande, à la fine pointe de la technologie et conforme aux bonnes pratiques de fabrication. En créant de telles capacités, Novocol contribuera à renforcer l’état de préparation du Canada aux éventuelles pandémies ainsi qu’à créer des emplois spécialisés et à assurer le développement économique de l’écosystème biopharmaceutique du pays. L’investissement que nous réalisons en tant qu’organisation de fabrication et de développement contractuelle nous permettra de fournir des services précieux qui viendront soutenir les innovateurs biopharmaceutiques canadiens et étrangers, depuis les matériaux d’essai clinique jusqu’à la fabrication à l’échelle commerciale. »
– Le président-directeur général de la société mère française de Novocol Pharma, Septodont, Olivier Schiller

« Ce soutien financier accélérera considérablement le développement préclinique et clinique de nos anticorps candidats prometteurs. Jusqu’à présent, il a été démontré que ces anticorps préviennent et traitent l’infection par le SRAS-CoV-2 chez les animaux, et qu’ils possèdent des profils neutralisants exceptionnels auprès des variants clés. En outre, en s’inspirant des leçons tirées de cette pandémie, Immune Biosolutions améliorera et élargira substantiellement ses plateformes afin de pouvoir développer toute nouvelle immunothérapie à un rythme pandémique. »
– Le président et cofondateur d’Immune Biosolutions, Frédéric Leduc

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle important que joue le secteur privé et a investi environ un milliard de dollars à ce jour pour faire progresser la recherche et le développement industriels en ce qui concerne les vaccins et les produits pharmaceutiques, ainsi que la capacité de biofabrication.
  • Les investissements dans ces projets contribueront à l’élaboration des contre-mesures médicales du Canada en réponse à la pandémie de COVID-19, et renforceront l’état de préparation du Canada aux situations d’urgence en vue d’éventuelles pandémies, et ce, en augmentant la capacité de production, de remplissage, de finition et de distribution des vaccins et des traitements pour la population canadienne.
  • L’investissement du FSI dans Laboratoires KABS aidera à soutenir un projet de 84,8 millions de dollars et permettra de créer 40 emplois hautement spécialisés au Canada ainsi que de maintenir 140 emplois existants.
  • L’investissement du FSI dans Novocol aidera à soutenir un projet de 72,6 millions de dollars et permettra de créer 25 emplois hautement spécialisés au Canada ainsi que de maintenir en poste la main-d’œuvre actuelle qui compte 350 employés hautement qualifiés.
  • L’investissement du FSI dans Immune Biosolutions aidera à soutenir un projet de 18,7 millions de dollars et permettra de créer 6 emplois hautement spécialisés ainsi que d’en maintenir 19, pour un total de 25 emplois hautement spécialisés au Canada.
  • Les six entreprises financées par le PARI CNRC pour la mise au point de vaccins sont :
    • Immunovaccine Technologies Inc.
    • Entos Pharmaceuticals
    • Providence Therapeutics COVID Inc.
    • Glycovax Pharma
    • Symvivo
    • Biodextris inc.
  • Les sept entreprises financées par le PARI CNRC pour la mise au point de thérapeutiques sont :
    • JN Nova Pharma
    • Laurent Pharmaceuticals
    • Bold Therapeutics
    • Qu Biologics
    • HyperMabs inc.
    • Mannin Research Inc.
    • Vasomune Therapeutics Inc

SOURCE: CANADA.CA 

Vous aimerez aussi