IRICoR, l’Université de Montréal et Medigene concluent une entente de collaboration avec une option de licence exclusive pour de nouveaux antigènes cancéreux

30 janvier 2020

MONTRÉAL et MARTINSRIED/MUNICH, le 30 janv. 2020 /CNW Telbec/ – IRICoR, un centre pancanadien de commercialisation de la recherche en découverte de médicaments et l’Université de Montréal (UdeM), viennent de conclure un accord de collaboration de recherche sur de nouveaux antigènes tumoraux pour des immunothérapies spécifiques. Cette entente a été conclue avec Medigene, une entreprise d’immuno-oncologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies à cellules T.

Dirigée par le Dr Claude Perreault et Pierre Thibault, tous deux chercheurs principaux à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’UdeM, cette équipe de recherche  procurera à Medigene des antigènes spécifiques tumoraux (AST) découverts par le biais de sa plateforme exclusive. Ces AST constituent de nouvelles cibles pour divers types de cancer, en particulier pour les tumeurs solides.

En vertu de cette entente, Medigene évaluera certaines cibles AST exclusives fournies par l’UdeM, par l’entremise d’IRICoR. En plus, elle recevra une licence exclusive et mondiale afin de développer et de commercialiser des récepteurs de cellules T (TCR), pour un nombre maximal de cinq nouveaux antigènes tumoraux. Les versements initiaux et à court terme de Medigene à l’UdeM et à IRICoR pourraient potentiellement atteindre des montants de plusieurs millions au cours des cinq prochaines années. De plus, l’UdeM et IRICoR pourraient recevoir d’importants paiements supplémentaires à l’atteinte d’étapes spécifiques de développement scientifique, réglementaire et commercial, en plus de redevances différées.

Nadine Beauger, directrice générale d’IRICoR : « IRICoR se réjouit de faire partie de ce nouveau partenariat. Dès le début, IRICoR a cru en ce projet. Notre financement initial et notre soutien en propriété intellectuelle ont servi au développement d’une approche protéogénomique unique ayant mené à la découverte sans précédent d’AST potentiellement codés par toutes les séquences du génome humain. La découverte de ces nouvelles cibles ouvre d’innombrables voies à des traitements davantage ciblés, au bénéfice des patients du monde entier ».

Steven Klein, vice-président  développement des affaires d’IRICoR : « IRICoR possède un solide historique de collaboration avec des partenaires de classe mondiale tels que Medigene, en plus d’une capacité à négocier les ententes nécessaires. L’établissement de ces divers partenariats est la clé pour arriver à transformer des technologies innovatrices, comme la plateforme AST en de nouvelles thérapies ».

Michel Bouvier, directeur général et chercheur principal à l’IRIC; professeur titulaire, Département de biochimie et médecine moléculaire, Université de Montréal : « L’UdeM et ses chercheurs de l’IRIC sont à l’avant-garde dans l’élaboration de nouvelles thérapies pour des cancers aux exigences médicales élevées et aux besoins non comblés. Les recherches stimulantes du Dr Perreault et de Pierre Thibault constituent un exemple concret de la manière dont la recherche fondamentale menée à l’IRIC peut se traduire en de nouvelles thérapies par le financement et le soutien d’affaires d’IRICoR. Selon nous, cette collaboration entre l’UdeM, IRICoR et Medigene sera fructueuse. Nous avons confiance que ces nouvelles thérapies axées sur les cellules T serviront les patients en quête de nouvelles options thérapeutiques. »

Professeur Dolores Schendel, chef exécutive de la direction et chef de la direction stratégique de Medigene : « L’objectif de l’immunothérapie est de combattre le cancer en recourant au système immunitaire. Nos thérapies visent à transformer les cellules T du patient afin qu’elles puissent reconnaître et éliminer les cellules cancéreuses. Le système immunitaire doit impérativement établir une distinction claire entre les cellules cancéreuses et les tissus sains. Les travaux des chercheurs de l’UdeM sur les antigènes tumoraux sont fascinants et ils procurent de vastes possibilités de développement complémentaires à nos thérapies TCR. Ces AST se trouvent uniquement dans les cellules tumorales, mais ne sont pas présents dans les tissus sains. Ils sont donc des cibles particulièrement intéressantes pour des immunothérapies conçues sur mesure. Nous estimons que cette collaboration pourrait bonifier notre portefeuille avec des cibles nouvelles et prometteuses qu’on trouve uniquement dans les cellules cancéreuses. »

À propos des AST de l’UdeM

Une fonction clé des lymphocytes T est d’identifier et d’éliminer les cellules cancéreuses. Ainsi, ils servent d’intermédiaires dans « l’immunosurveillance du cancer ». Les antigènes spécifiques de tumeur (AST) peuvent être ciblés pour l’immunothérapie anticancéreuse à base de cellules T. Ils sont véritablement intrinsèques au cancer et immunogènes parce que leur présence est induite par des mutations somatiques propres au cancer.

Dans deux lignées cellulaires cancéreuses murines et sept tumeurs primaires humaines, le Dr Perreault et Pierre Thibault ont identifié en tout 40 AST, dont environ 90 % provenaient de régions prétendument non codantes et auraient été ignorées par les approches usuelles axées sur l’exome. Qui plus est, la plupart de ces AST étaient dérivés de transcrits non mutés mais exprimés de manière aberrante (tels les rétroéléments endogènes), et peuvent être partagés par plusieurs types de tumeurs.

Référence: Laumont et al. « Noncoding regions are the main source of targetable tumor-specific antigens » Science Translational Medicine 05, déc. 2018 : Vol. 10, numéro 470, eaau5516

À propos d’IRICoR

Centre pancanadien de commercialisation de la recherche en découverte de médicaments, IRICoR est un organisme à but non lucratif basé à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal. Le mandat d’IRICoR est d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies en cancer et domaines connexes. Depuis 2008, IRICoR allie avec succès expertises d’affaires et recherche de pointe selon les standards de l’industrie. IRICoR investit et soutient des projets sélectionnés particulièrement novateurs assurant une transition efficace de la recherche fondamentale en potentielles nouvelles thérapies novatrices, par le biais de partenariats de codéveloppement avec l’industrie biopharmaceutique ou de création d’entreprises dérivées. IRICoR donne ainsi accès à des projets académiques et de l’industrie sélectionnés à son réseau d’experts et d’infrastructures de pointe en découverte de médicaments incluant un des plus grands groupes de chimie médicinale en milieu académique au Canada. Les sources de financement majeures d’IRICoR proviennent du Programme des centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR) du gouvernement canadien, du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI) et des partenariats collaboratifs avec l’industrie biopharmaceutique.

Pour information : iricor.ca/fr

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes impliqués dans le cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer.

Pour information: iric.ca

À propos de Medigene

Medigene AG (FSE: MDG1, ISIN DE000A1X3W00, Prime Standard) est une société biotechnologique cotée en Bourse. Son siège social se trouve à Martinsried, près de Munich, en Allemagne. Elle développe des immunothérapies fortement innovatrices qui ciblent diverses formes et différents stades de cancer. Medigene se concentre sur l’élaboration de thérapies personnalisées à partir de cellules T, en partenariat avec des projets en développement préclinique et clinique. Pour en savoir plus sur Medigene, visitez medigene.com

SOURCE IRICOR

Vous aimerez aussi