La députée Joëlle Boutin inaugure le laboratoire de confinement respiratoire de haut niveau du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

24 janvier 2020
QUÉBEC, le 24 janv. 2020 /CNW Telbec/ – La députée de Jean-Talon, Joëlle Boutin, a procédé aujourd’hui, au nom de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et en compagnie de plusieurs partenaires, à l’inauguration du laboratoire de confinement respiratoire de niveau 3 (NC3) situé au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.

Le projet de mettre sur pied ce laboratoire est une initiative du docteur Guy Boivin, infectiologue, chercheur au CHU de Québec-Université Laval et professeur à l’Université Laval, et de son équipe, qui pourront y réaliser des recherches sur des agents pathogènes qui peuvent causer des maladies mortelles telles que les virus influenza aviaires ou la tuberculose. Ces travaux permettront le développement de nouveaux traitements et une meilleure identification de certaines souches pathogènes inconnues.

Sur le plan financier, ce projet a représenté un investissement global de 1,8 M$, auquel ont contribué différents partenaires tels que Medicago, la Ville de Québec et la Fondation du CHU de Québec, qui ont fourni chacun une somme de 500 000 $. Le gouvernement du Québec a pour sa part assumé le solde de 300 000 $, par l’entremise de l’établissement.

Citations :

« Nous sommes fiers de participer au soutien d’une initiative de cette envergure, qui aura des effets positifs notables et durables sur les avancées dans le domaine de l’infectiologie au Québec et sur le plan international. Avec l’émergence fréquente de nouveaux virus, comme on a pu le voir dans l’actualité au cours des dernières années, il demeure crucial de se doter d’outils de cette ampleur, dans une optique de prévention et d’action rapide en matière de santé publique. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« La création de ce laboratoire constitue un gain majeur pour notre communauté. Contribuant au rayonnement de notre région à l’échelle nationale et internationale, une telle installation vient confirmer les efforts qui sont faits par les équipes de notre réseau et leurs partenaires pour conduire la recherche de pointe dans ce domaine vers de plus hauts niveaux d’excellence, au bénéfice de l’ensemble de la population. »

Joëlle Boutin, députée de Jean-Talon

« La Ville de Québec est fière d’avoir contribué, par l’octroi d’une aide financière, à la réalisation du Laboratoire de niveau de confinement 3 du CHU de Québec. À la fine pointe de la technologie, ce laboratoire améliorera les conditions de recherche sur notre territoire, attirera et retiendra des chercheurs de haut niveau et renforcera le leadership et la notoriété de la région dans le développement des vaccins microbiologiques. Surtout, il consolidera l’infrastructure de recherche à Québec. »

Émilie Villeneuve, conseillère municipale de Saint-LouisSillery, membre du Comité exécutif et responsable du développement social à la Ville de Québec 

« Ce projet d’envergure fera rayonner le talent des équipes de recherche de la région de Québec à l’international et engendrera des collaborations avec des entreprises privées, comme c’est déjà le cas avec Medicago. Il permettra également au Centre de recherche du CHU de demeurer un leader en infectiologie et d’attirer du personnel et des étudiants hautement qualifiés. »

Martin Beaumont, PDG du CHU

« En investissant 500 000 $ de son Fonds de développement, la Fondation du CHU de Québec démontre que le Centre de recherche est au cœur de ses priorités. À ce montant s’ajoute la contribution majeure de Medicago, partenaire de la Fondation dans le cadre de sa dernière grande campagne de financement. La Fondation du CHU de Québec est fière d’avoir pu accorder un million de dollars à ce projet d’une importance capitale pour le Centre de recherche. »

Marie-Claude Paré, présidente et chef de la direction de la Fondation du CHU de Québec

« Medicago est fier de faire partie de l’important réseau en biotechnologie et santé publique de la Ville de Québec. L’inauguration de ce laboratoire à la fine pointe de la technologie est un ajout important pour la compréhension et le développement de solutions contre les nouvelles maladies infectieuses et émergentes. »

Bruce Clark, président de Medicago

« L’équipe de Québec International est heureuse de constater une fois de plus, à travers la réalisation du laboratoire de confinement 3 (NC3), l’importance d’alliances stratégiques scientifiques et industrielles au sein du réseau de la santé. Cette initiative, pour laquelle la région de la Capitale-Nationale a un apport exceptionnel, favorisera indéniablement des projets de recherche entre l’industrie, le réseau et les organismes subventionnaires. Une contribution essentielle à l’essor de l’écosystème des sciences de la vie et des technologies de la santé au Québec. »

Carl Viel, président-directeur général de Québec International

Faits saillants :

  • Le laboratoire est actuellement en processus d’homologation par l’Agence de santé publique du Canada et l’Agence d’inspection des aliments du Canada et satisfait à des critères de sécurité rigoureux.
  • Ce centre se démarque non seulement par ses capacités à amener la recherche à un niveau international, mais aussi à transformer cette recherche en partenariats et en applications industrielles ayant des retombées positives pour tout le Québec.
  • Rappelons que plusieurs projets émanant du centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval ont mené la ville de Québec à se positionner favorablement dans le secteur des sciences de la vie pour l’attrait d’investissements importants, la création de partenariats d’envergure internationale et l’émergence de nouveaux leaders.

SOURCE Cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux

Vous aimerez aussi