L’apprentissage intégré au travail est une source essentielle de talents pour la bioéconomie canadienne

13 octobre 2020

OTTAWA — BioTalent Canada a annoncé aujourd’hui les résultats additionnels de sa plus récente étude d’information sur le marché du travail (IMT) de la bioéconomie. Les données de ce nouveau rapport — «La différence de talent : Les arguments en faveur de l’apprentissage intégré au travail de la bioéconomie » — ont été recueillies à partir d’une série de trois tables rondes, d’un sondage auprès de 573 employeurs de la bioéconomie et de l’analyse des données des programmes de subventions salariales de BioTalent Canada.

L’apprentissage intégré au travail (AIT), tel que l’enseignement coopératif, les placements professionnels, les stages et les placements cliniques qui combinent l’expérience de travail pratique et l’apprentissage en classe, est un élément clé de nombreux modèles d’enseignement postsecondaire canadiens. Il constitue également une source essentielle de recrutement de talents pour les employeurs de la bioéconomie.

« Les étudiants qui profitent des possibilités d’apprentissage intégré au travail ont plus de facilité à faire la transition vers le marché du travail », déclare Robert Henderson, président et directeur général de BioTalent Canada. « Cependant, ce rapport met en lumière certains défis. Les femmes représentent la majorité des participants à l’AIT; toutefois, elles sont sous-représentées dans la population active. Et même si nous savons que les participants à l’AIT réussissent à intégrer le marché du travail, les taux de participation diminuent à mesure que les niveaux de scolarité augmentent ».

Les données présentées dans cet aperçu sur la recherche soulèvent des questions sur la façon dont les employeurs de la bioéconomie canadienne intègrent l’AIT dans leurs stratégies en matière de ressources humaines. Voici certaines de ces questions :

  1. Comment peut-on encourager les employeurs de la bioéconomie à collaborer avec les établissements postsecondaires pour créer davantage de possibilités d’AIT?
  2. Comment les possibilités d’AIT peuvent-elles être mises à profit pour permettre aux femmes de mieux intégrer le marché du travail de la bioéconomie canadienne?
  3. Puisque les participants à l’AIT diminuent, alors que les étudiants avancent à un niveau supérieur au étude, serait-il avantageux d’offrir davantage de possibilités d’AIT à des niveaux d’études supérieurs pour combler les lacunes qui ont été relevées?

« Je suis convaincu que les programmes et les services de BioTalent Canada peuvent jouer un rôle majeur dans la prestation de solutions à ces défis », ajoute M. Henderson. « Notre Programme de stages pratiques pour étudiants a enregistré une augmentation du nombre de demandes malgré une baisse importante de l’ensemble des possibilités d’AIT en raison de la COVID-19. Et le programme a été élargi pour y inclure les soins de santé. Nous avons également mis en place des cours d’acquisition de compétences essentielles qui aideront à combler la pénurie de compétences qui a été soulevée comme étant un problème lors des tables rondes ».

Depuis le début de 2005, les subventions salariales de BioTalent Canada a aidé à former le futur de la bioéconomie canadien. Plus de 2,500 canadiens on débutés leurs carrières à travers des programmes de BioTalent Canada.

BioTalent Canada publiera quatre autres aperçus sur la recherche avant la diffusion intégrale de l’IMT en 2021. L’organisme prévoit de produire onze autres rapports plus approfondis l’année prochaine, dont neuf nouveaux rapports régionaux et nationaux d’IMT, un rapport sur les emplois et un rapport sur l’approvisionnement en talents. Pour en savoir plus sur l’étude, veuillez consulter la page Web suivante : biotalent.ca/EtudeIMT

Les employeurs qui souhaitent apporter leur expertise dans le cadre d’une étude ultérieure doivent communiquer avec Adriana Saenz, gestionnaire de projet de BioTalent Canada.

Financé par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

SOURCE: BIOTALENT.CA 

Vous aimerez aussi