L’artificialité de la pénurie de main-d’œuvre du Québec

30 août 2021

Même si la pénurie de main-d’œuvre au Québec existait avant que la crise sanitaire fasse rage au sein des économies du monde, le phénomène se retrouve désormais aggravé à un point de rupture. Pas moins de 94 % des entreprises du Québec affirment avoir un enjeu d’embauche de personnel, peu importe leur taille et leur secteur d’activité, dans toutes les régions de la province, selon le Conseil du patronat du Québec.

Nous devons passer à l’action.

Et bien que plusieurs facteurs externes soient fréquemment montrés du doigt pour expliquer ce dénouement, si nous regardons de plus près, on arrive à une constatation importante : la pénurie de main-d’œuvre n’est pas le problème en soi. Celle-ci n’est que le symptôme principal d’un problème plus délicat, soit un enjeu d’identification de talents, d’allocation de ressources et d’association aux bonnes entreprises.

 

➡️ POUR LIRE LA SUITE ⬅️

 

SOURCE: LA PRESSE

Vous aimerez aussi