Le CQDM inaugure une collaboration entre l’Université Simon Fraser, Amgen, Merck, Servier et GlycoNet visant l’élaboration d’une chimie qui facilitera le développement et la fabrication de médicaments

2 juin 2021

MONTRÉAL, le 2 juin 2021 – Le CQDM est fier d’annoncer la conclusion d’un partenariat entre trois grandes sociétés pharmaceutiques, soit Amgen Canada, Merck Canada et Servier Canada, et la société Canadian Glycomics Network (GlycoNet) dans le cadre du financement d’un projet de 1 251 900 $. Grâce à cette entente, le groupe Britton de l’Université Simon Fraser (SFU – Colombie-Britannique) mettra au point une nouvelle méthode de chimie qui accélérera le processus de découverte et de fabrication de médicaments. L’équipe de Robert Britton explorera une nouvelle méthode de découverte et de fabrication de médicaments qui réduira les coûts substantiels associés à ces activités.

« Ce projet incarne l’apport du CQDM à l’écosystème des sciences de la vie au Canada. Nous permettons à un laboratoire canadien de profiter des investissements et du mentorat de trois chefs de file scientifiques mondiaux afin d’accélérer la découverte de médicaments novateurs. Ultimement, ces travaux permettront de réduire les imposants coûts de fabrication qui freinent l’innovation », affirme Jesse Paterson, Directeur principal, Développement des affaires du CQDM.

Les analogues de nucléosides (AN) agissant sur la réplication virale et cellulaire ont fait naître des générations de médicaments anticancer et d’antiviraux. Lorsque le remdésivir a été repositionné pour traiter la COVID-19, on a pu mesurer l’importance de développer de nouvelles thérapies à base d’AN.  En outre, la multiplication des traitements à ARN a élargi l’utilisation des AN en modifiant leur structure de manière à accroître leur puissance et stabilité.

Même si on a réussi à élaborer des traitements à base d’AN, leur développement thérapeutique n’a pas atteint son plein potentiel, en grande partie à cause des nombreuses étapes de synthèse chimique qui entrent en jeu. Celles-ci entravent la découverte d’AN et augmentent leur temps et coût de développement. La nouvelle méthode chimique du groupe Britton permet de synthétiser des AN en 3 à 5 étapes. Elle offre aussi un moyen de synthétiser et de découvrir diverses classes d’AN autrement impossible à accomplir avec les techniques existantes. Ces travaux avant-gardistes pourraient faciliter la découverte de médicaments en révélant de nouvelles classes d’AN, tout en accélérant leur fabrication en réduisant le temps et le coût de développement.

« Il faut résoudre les difficultés de synthèse des analogues de nucléosides, car elles freinent la découverte et le développement des médicaments d’avenir. Nous sommes avis de travailler avec le professeur Britton à l’élaboration de nouvelles méthodes de synthèse afin d’outiller les chercheurs », déclare L.-C. Campeau, Directeur principal, Chef des procédés chimiques chez Merck. « C’est grâce à un travail collaboratif comme celui-ci que nous trouverons des solutions pour accélérer la découverte et le développement de traitements novateurs. »

« Nous sommes très heureux de travailler avec l’équipe chevronnée du professeur Britton en vue de faciliter nos activités de découverte de médicaments », affirme Chadwick King, Directeur de recherche principal chez Amgen Colombie-Britannique. « Le partenariat d’Amgen avec le CQDM a été fructueux, car le consortium a favorisé des travaux d’une grande utilité. Amgen mesure la valeur de ses interactions avec l’Université Simon Fraser. Nous avons accueilli de nombreux stagiaires et boursiers postdoctoraux de cet établissement et c’est avec plaisir que nous élargissons notre collaboration scientifique. »

« Nous sommes heureux de nous joindre à ce consortium aux côtés du professeur Robert Britton et de son équipe à l’Université Simon Fraser. Ensemble, nous bâtirons de nouveaux nucléosides et atteindrons notre objectif de créer des solutions thérapeutiques à forte valeur ajoutée qui répondront à des besoins médicaux criants dans le domaine des maladies neurodégénératives », déclare Wesley Blackaby, Chef de l’unité de chimie, chimie analytique, conception de médicament et petites molécules chez Servier.

« Nous sommes ravis de continuer notre partenariat avec le CQDM en vue de faire progresser le projet du professeur Britton », affirme Elizabeth Nanak, PDG de GlycoNet. « Cette collaboration illustre bien le soutien de GlycoNet envers la recherche canadienne, tout en favorisant le cheminement des découvertes vers l’application des connaissances afin qu’elles réalisent leur potentiel commercial. De tels partenariats sont nécessaires afin que la population canadienne puisse ultimement profiter des bienfaits des percées scientifiques. »

 

À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique qui a pour mission de financer le développement de technologies et d’outils novateurs afin d’accélérer la découverte et le développement de médicaments plus sûrs et efficaces. Il offre un carrefour où convergent les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, plusieurs sociétés de biotechnologie canadiennes, les meilleurs chercheurs des milieux publics et privés, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada. L’approche collaborative du CQDM permet de combler les besoins en matière de financement de l’innovation dans les milieux universitaires et privés’ particulièrement aux stades précoces de la recherche.

À propos de Merck

Depuis plus de 125 ans, Merck, connue sous le nom de MSD à l’extérieur des États-Unis et du Canada, invente pour la vie, produisant des médicaments et des vaccins pour un grand nombre des maladies les plus éprouvantes au monde afin de mener à bien sa mission de sauver et d’améliorer des vies. Nous démontrons notre engagement envers les patients et la santé de la population en améliorant l’accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d’envergure. Aujourd’hui, Merck demeure à l’avant-garde des recherches visant à prévenir et à traiter les maladies qui menacent les gens et les animaux, notamment le cancer, les maladies infectieuses comme le VIH et l’Ebola ainsi que les maladies animales émergentes, tout en aspirant à devenir la principale société biopharmaceutique axée sur la recherche dans le monde. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca et suivez-nous sur YouTube et Twitter @MerckCanada.

À propos d’Amgen Canada

En tant que chef de file en innovation, Amgen Canada comprend bien la valeur des sciences. À partir de son bureau principal situé à Mississauga, là où sont rassemblées bon nombre des entreprises dynamiques des sciences biomédicales de l’Ontario, et de son centre de recherche de Burnaby, en Colombie-Britannique, Amgen Canada contribue de façon considérable à faire progresser les sciences et l’innovation au Canada depuis 1991. Amgen contribue au développement de nouveaux traitements, ou de nouvelles applications de médicaments existants, en partenariat avec nombre d’organisations de premier plan au Canada spécialisées dans les soins de santé, l’enseignement, la recherche, de même qu’avec des administrations publiques et des regroupements de patients. Pour en savoir plus sur Amgen Canada, visitez www.amgen.ca.

À propos de Servier

Servier est un groupe pharmaceutique international gouverné par une Fondation. S’appuyant sur une solide implantation géographique et un chiffre d’affaires de 4,7 milliards d’euros en 2020 réalisé dans 150 pays, Servier emploie 22 500 personnes dans le monde. Servier est un groupe indépendant qui investit chaque année plus de 20 % de son chiffre d’affaires princeps en Recherche et Développement. Pour accélérer l’innovation thérapeutique au bénéfice des patients, le Groupe s’inscrit dans une dynamique d’innovation ouverte et collaborative avec des partenaires académiques, des groupes pharmaceutiques et des sociétés de biotechnologies. Il intègre également la voix du patient au cœur de ses activités, de la recherche jusqu’à l’accompagnement au-delà du médicament.

Leader en cardiologie, le groupe Servier a pour ambition de devenir un acteur reconnu et innovant en oncologie. Sa croissance repose sur un engagement constant dans les maladies cardiovasculaires et du métabolisme, l’oncologie et les maladies immuno- inflammatoires et neurodégénératives. Pour favoriser l’accès aux soins pour tous, le groupe Servier propose également une offre de médicaments génériques de qualité couvrant la majorité des pathologies. Plus d’informations sur le site www.servier.com.

Servier est présent au Canada depuis 1978. Pour plus d’informations, consultez le site www.servier.ca.

À propos de GlycoNet

GlycoNet fait progresser la recherche, l’innovation et la formation dans le domaine de la glycomique afin d’améliorer la qualité de vie de la population canadienne. GlycoNet est un centre mondial à guichet unique qui se concentre sur l’élaboration de nouveaux médicaments, vaccins et diagnostics basés sur les glucides en collaboration avec des organisations universitaires et industrielles pour répondre à des besoins non comblés grâce à la recherche appliquée en glycomique. Financé par le programme fédéral des Réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E] et plusieurs partenaires, le réseau compte plus de 170 chercheurs partout au Canada dont les travaux portent sur le cancer ainsi que les maladies chroniques, infectieuses et neurodégénératives. Cette plateforme nationale appuie la recherche translationnelle, la protection de la propriété intellectuelle, l’élaboration de nouveaux médicaments, la création d’entreprises et la formation.

Vous aimerez aussi