Le gouvernement du Canada diffuse le rapport découlant des consultations auprès des intervenants sur l’équité salariale

25 octobre 2018

GATINEAU, QC, le 25 oct. 2018  – S’assurer que les Canadiens reçoivent un salaire égal pour un travail de valeur égale n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais c’est aussi la chose intelligente à faire. Une classe moyenne prospère repose sur un marché du travail où les femmes et les hommes ont une chance réelle et juste de réussir. C’est pourquoi le gouvernement du Canada instaurera cette année l’équité salariale proactive pour les travailleurs des secteurs sous réglementation fédérale. Aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a annoncé la diffusion du document Consultations sur l’équité salariale : rapport sur ce que nous avons entendu, qui marque une étape importante vers la réalisation de cet engagement.

Le Rapport sur ce que nous avons entendu présente un résumé des commentaires formulés par plus de 40 intervenants, y compris des représentants de groupes clés d’employés, d’employeurs et de défenseurs des droits. Tous les participants aux consultations appuyaient de façon générale le principe d’équité salariale, soit un salaire égal pour un travail de valeur égale. À mesure qu’il poursuit l’élaboration de la loi sur l’équité salariale proactive, le gouvernement s’appuie sur les précieux commentaires recueillis dans le cadre de ces consultations. Ainsi, le nouveau système d’équité salariale proactive respectera les droits de la personne des employés visés par la réglementation fédérale et tiendra compte des divers besoins des employeurs dans tous les types de milieux de travail sous réglementation fédérale, de la fonction publique aux petites entreprises.

Citations

« Lorsque les Canadiennes peuvent compter sur un salaire égal pour un travail de valeur égale, notre économie s’enrichit, les familles prospèrent et les communautés s’épanouissent. Combinée aux mesures que nous prenons sur d’autres fronts, comme des congés parentaux plus souples, la transparence salariale et un meilleur accès à des conditions de travail souples, nous nous attendons à ce que l’équité salariale change vraiment la donne et nous permette de faire des progrès vers une plus grande égalité des sexes au Canada. »
– L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

« Chaque Canadien mérite une rémunération juste pour le travail qu’il effectue. Pour que cela s’applique, nous devons mettre un terme aux pratiques discriminatoires qui continuent de dévaluer le travail effectué par les femmes. Nous sommes d’accord avec les commentaires des intervenants qui disent que l’équité salariale est un impératif auquel nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre de répondre. En éliminant les obstacles à une rémunération égale, nous pouvons réduire l’écart salarial entre les sexes, élargir la classe moyenne, et voir à ce que les femmes et leurs familles bénéficient des meilleures conditions possible pour réussir. »
– L’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine

« Nous sommes déterminés à atteindre l’équité salariale de façon équilibrée et responsable. Pour nos fonctionnaires de renommée mondiale qui servent les Canadiens tous les jours, l’enjeu de l’équité salariale ne touche pas seulement les femmes. Il nous touche tous en tant que Canadiens, parce que l’égalité et l’équité sont des valeurs canadiennes. »
– L’honorable Scott Brison, président du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Les faits en bref

  • Les Canadiennes comptent parmi les femmes les plus instruites au monde. Au cours des 40 dernières années, la participation plus grande des femmes au marché du travail a représenté environ le tiers de la croissance économique du Canada. Toutefois, des obstacles empêchent toujours les femmes et les filles de réaliser leur potentiel.
  • Au Canada, en 2017, pour chaque dollar gagné par un homme, une femme gagnait 88,5 cents, selon le salaire horaire des travailleurs à temps plein. Lorsqu’on compare les salaires annuels globaux, les femmes gagnaient encore moins, soit seulement 69 cents pour chaque dollar gagné par les hommes.
  • En plus de s’inspirer des résultats des consultations auprès des intervenants, le gouvernement examine attentivement les recommandations du Comité spécial sur l’équité salariale et les recommandations formulées dans le rapport de 2004 du Groupe de travail sur l’équité salariale, présidé par Beth Bilson, ainsi que les leçons apprises en Ontario et au Québec, où des régimes d’équité salariale proactive sont en place depuis de nombreuses années.

Produits connexes

Document d’information : Consultations sur l’équité salariale – Rapport sur ce que nous avons entendu

Liens connexes

Consultations sur l’équité salariale – Rapport sur ce que nous avons entendu
Document d’information sur l’égalité et la croissance

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Pour les demandes des médias, veuillez contacter : Véronique Simard, Attachée de presse, Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée, Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, veronique.simard@hrsdc-rhdcc.gc.ca, 819-654-5611; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Liens Connexes

http://www.hrdc-drhc.gc.ca

Vous aimerez aussi