Les employeurs canadiens sous-estiment la présence des maladies chroniques au sein de leur effectif

11 juin 2019
  • Un Canadien sur deux ayant un régime d’assurance médicaments offert par son employeur a reçu un diagnostic de maladie ou de problème de santé chronique
  • La plupart des participants à un régime sont en faveur des tests pharmacogénétiques pour une médecine personnalisée

TORONTO, le 11 juin 2019 /CNW Telbec/ – La 22e édition du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé a révélé des lacunes en matière de connaissances qui peuvent guider la prise de décision des employeurs qui offrent des régimes de soins de santé à leurs employés. Une lacune persistante est la sous-estimation par les employeurs de la présence des maladies chroniques au sein de leur effectif, ce qui donne à penser qu’ils sous-estiment peut-être aussi l’incidence négative qu’ont les maladies qui ne sont pas prises en charge sur la productivité.

« Les fournisseurs de régimes de soins de santé offerts par les employeurs peuvent utiliser ces résultats pour créer de nouveaux avantages sociaux et des initiatives de mieux-être axées sur le soutien aux participants atteints d’une maladie chronique, affirme Michael Mullette, président-directeur général de Sanofi Canada. Au cours des dernières années, les mesures de soutien en santé mentale ont connu une croissance positive, ce qui peut servir de modèle pour d’autres maladies chroniques importantes comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. »

Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé révèle également les opinions des employés et des employeurs sur de nombreux autres sujets d’actualité, notamment la médecine personnalisée, les messages ciblés sur la santé, le régime national d’assurance-médicaments et le cannabis thérapeutique. Le rapport complet est disponible sur le site web de Sanofi Canada au www.sanofi.ca/fr/nous-connaitre/sondage-sanofi-canada.

Il est de plus en plus urgent de prendre davantage en charge les maladies chroniques

  • Cinquante-quatre pour cent des participants ont reçu un diagnostic d’au moins une maladie ou d’un problème de santé chronique, cette proportion augmente à 69 % chez les participants de 55 à 64 ans.
  • Les promoteurs estiment que 39 % de leur effectif souffrent d’une maladie chronique.
  • Si l’on ajoute la douleur chronique à l’équation, 67 % des employés souffrent d’une maladie qui peut avoir une incidence sur la productivité et entraîner des absences répétées du travail.
  • Quatre-vingt-sept pour cent des employés souffrant d’une maladie chronique aimeraient en savoir plus sur leur état et les traitements disponibles.
  • Quatre-vingt-deux pour cent des employeurs aimeraient que leur régime de soins de santé aide davantage les employés ayant une maladie chronique.

Changer le menu des protections de santé

  • Soixante-quatorze pour cent des employés consentiraient à des tests pharmacogénomiques afin que les médecins puissent prescrire les médicaments les plus susceptibles d’être efficaces (c’est ce qu’on appelle la médecine personnalisée); 65 % des employeurs sont intéressés à offrir une couverture pour les tests pharmacogénétiques.
  • Soixante-cinq pour cent des employés consentiraient à recevoir des renseignements sur la santé en fonction de leur utilisation personnelle des avantages sociaux; 74 % des employeurs aimeraient que l’assureur de leur régime de soins de santé envoie de tels messages ciblés sur la santé aux employés.
  • Quarante-cinq pour cent des employeurs sont d’avis que le cannabis thérapeutique devrait être couvert par leur régime de soins de santé, en hausse par rapport à 34 % en 2018; 64 % des employés croient que le cannabis thérapeutique devrait être couvert.

Méconnaissance des régimes d’assurance médicaments

  • Les employés et les employeurs sous-estiment considérablement le nombre de médicaments couverts par les régimes d’assurance médicaments offerts par les employeurs et surestiment le nombre de médicaments couverts par les régimes d’assurance médicaments provinciaux.
  • Soixante-dix-sept pour cent des employés et 52 % des employeurs ont peu ou pas de connaissances au sujet d’un éventuel régime national d’assurance-médicaments au Canada.
  • Les employés (87 %) et les employeurs (84 %) appuient fortement un régime national d’assurance-médicaments qui comble les lacunes dans la couverture des Canadiens qui n’ont accès à aucune assurance ou dont l’assurance est insuffisante, et qui n’a aucune incidence sur les régimes d’assurance médicaments offerts par les employeurs.

Autres sujets abordés

Perceptions de la qualité des régimes de soins de santé • Importance de la satisfaction au travail et d’une culture de mieux-être • Perceptions du financement • Attentes à l’égard des prestations de retraite • Niveaux de soutien aux soins virtuels, à la prescription par les pharmaciens et à l’encadrement de la santé • Importance de l’analyse des données des demandes de règlement et de l’établissement d’objectifs • Volonté des promoteurs de mieux comprendre l’absentéisme • Ce que les promoteurs aimeraient apporter pour améliorer leurs régimes de soins de santé

LE RAPPORT COMPREND ÉGALEMENT :
« Trois étapes pour un régime de soins de santé plus solide »
Un plan simple d’une page pour des changements positifs

Citations à l’appui des membres du conseil consultatif

« L’utilisation optimale des médicaments pour traiter les maladies chroniques doit précéder les conversations sur la couverture des médicaments plus coûteux. La conscience des conséquences de la non-observance semble s’améliorer, mais notre secteur peut mieux en faire sentir l’urgence afin que cela devienne une priorité d’action. »
Danielle Vidal, directrice, développement des affaires, SSQ Assurance

« Il semble y avoir une tendance voulant que les participants soient disposés à payer davantage. Cela veut peut-être dire que, si on accorde plus d’importance au mieux-être et aux solutions préventives, il y a une ouverture envers un modèle de partage des coûts ou de quote-part. »
Mark Rolnick, vice-président, Partenariats avec les payeurs et innovation, Solutions Santé de Pharmaprix

« Il y a une proposition de valeur à favoriser la santé d’une manière globale, et cela est plus facile à réaliser si nous maintenons toutes les protections ensemble. Si le gouvernement gère exclusivement l’assurance médicaments, nous pourrions rater l’occasion d’exploiter pleinement les données pour illustrer les lacunes et réagir de manière proactive aux tendances des maladies chroniques par des interventions précoces personnalisées. »
Christine Potvin, vice-présidente, Invalidité et vie, Garanties collectives, Financière Sun Life

« Il est certainement encourageant que les participants soient plutôt à l’aise avec l’idée des communications personnalisées. Mais bon nombre de promoteurs disent qu’ils ne peuvent supporter que même une seule personne se plaigne de l’utilisation de ses données, et cela a pour effet de tout bloquer. Cela se comprend, bien sûr, mais c’est malheureux parce qu’il y a là une excellente occasion. »
Ryan Weiss, vice-président adjoint, développement du marché des clients collectifs, la Great-West, compagnie d’assurance-vie

« Nous observons une tendance en ce qui concerne les demandes de propositions, alors que de plus en plus de renseignements sont demandés aux assureurs. Mais ce que l’on nous demande de fournir ne procure pas toujours aux titulaires de police ce dont ils ont besoin pour élaborer des régimes d’avantages sociaux optimaux. En tant que fournisseur, notre rôle consiste à aider les titulaires de police à cerner les priorités et à élaborer les meilleurs régimes pour eux. »
Marc Bertossini, directeur principal, Commercialisation, Assurance pour les groupes et les entreprises, Desjardins Assurances

À propos du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé

Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé est le plus important sondage sur les régimes de soins de santé au Canada, il s’intéresse aux opinions, préoccupations et comportements des employés et des employeurs ayant des régimes de soins de santé. L’édition 2019 du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé a été menée par le Groupe de recherche de TC Media pour le compte de Sanofi Canada. Le sondage a été réalisé en ligne en janvier 2019. Un échantillon national de 1 505 participants principaux à un régime collectif de soins de santé a répondu au sondage. Les données ont été pondérées de telle sorte que la répartition en fonction de l’âge, du sexe et du lieu de résidence reflète la population adulte selon les données du recensement de 2016. Ce sondage a été effectué conjointement avec un autre sondage en ligne, mené en janvier 2019 lui aussi auprès de 403 promoteurs de régime de soins de santé de partout au pays. Les données ont été pondérées de façon à refléter la répartition géographique exacte de l’entreprise, ainsi que la taille de cette dernière selon Industrie Canada. Le rapport complet est disponible sur le site web de Sanofi Canada au www.sanofi.ca/fr/nous-connaitre/sondage-sanofi-canada.

À propos de Sanofi

La vocation de Sanofi est d’accompagner celles et ceux confrontés à des difficultés de santé. Entreprise biopharmaceutique mondiale spécialisée dans la santé humaine, nous prévenons les maladies avec nos vaccins et proposons des traitements innovants. Nous accompagnons tant ceux qui sont atteints de maladies rares, que les millions de personnes souffrant d’une maladie chronique.

Sanofi et ses plus de 100 000 collaborateurs dans 100 pays transforment l’innovation scientifique en solutions de santé partout dans le monde. Les sociétés Sanofi au Canada emploient plus de 2 000 personnes. En 2018, nous avons investi 127,4 millions de dollars en R et D au Canada, stimulant la création d’emplois, les échanges commerciaux et les possibilités d’affaires à l’échelle du pays.

Suivez-nous sur Twitter à @SanofiCanada

Sanofi, donner toute sa force à la vie

 

SOURCE SANOFI

Renseignements : Relations avec les médias : Andrew Ross, Cabinet de relations publiques NATIONAL, 514 843-2373, aross@national.ca

Vous aimerez aussi