Medicago: petite pousse devenue grande

24 février 2022

Dans la course effrénée au vaccin contre la COVID-19, Medicago a plutôt bien tiré son épingle du jeu. Car même si elle accuse un peu de retard, son « vaccin sur plantes » démontre avec brio la faisabilité de cette approche novatrice.

« Pour une société qui a commencé en 1999 dans un garage, nous avons de quoi être fiers du chemin parcouru ! » lance Nathalie Charland. Depuis deux ans, la directrice principale des affaires scientifiques et médicales de Medicago enchaîne les entrevues dans les médias, toujours avec le sourire. Son enthousiasme et sa fierté sont contagieux. Il faut dire qu’après quelques embûches, dans un contexte extrêmement stressant, le vaccin mis au point par l’entreprise de Québec a fait la preuve de son efficacité. Du même coup, il assoit la pertinence de la « pharmaculture », une approche originale qui consiste à utiliser des plantes pour produire des médicaments et des vaccins. Avec une usine de production à grande échelle en construction à Québec, Medicago n’aura bientôt rien à envier aux grandes compagnies pharmaceutiques.

 

➡️ POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE  ⬅️ 

 

SOURCE: QUÉBEC SCIENCE

Vous aimerez aussi