Pandémie : une occasion ratée pour l’intégration de l’IA en PME

23 juin 2021

La pandémie aura été un accélérateur pour l’adoption des technologies en entreprise. Confinement oblige, environ 40 % des Québécois travaillaient à distance depuis un an en avril dernier, selon l’Institut national de santé publique du Québec. Qu’en est-il de l’intelligence artificielle (IA)? Cette technologie promet depuis des années d’améliorer efficacité et productivité, mais elle ne semble pas avoir su séduire les entrepreneurs durant la crise sanitaire.

En novembre dernier, l’organisme QuébecInnove publiait son rapport « Les PME québécoises et l’innovation en temps de pandémie ».

Au moment de la publication du document, on note comment la pandémie a forcé le milieu des affaires à changer les modèles, à s’adapter aux nouvelles réalités.

Cependant, une statistique est passée sous silence : à peine 5 % des 711 répondants ont affirmé que la pandémie les avait poussés à entreprendre un projet d’intégration d’IA dans la prise de décision de leurs opérations.

Même chose du côté de l’automatisation et de la robotisation, innovations qui font parfois appel à l’IA, où seulement 10 % des sondés ont indiqué avoir lancé ou accéléré un projet dans ces domaines.

C’est plutôt dans le développement et l’amélioration de leur plateforme de commerce en ligne (27 %) et dans la sécurisation des infrastructures technologiques (24 %) que les entreprises ont investi leurs efforts.

ENJEUX MAL ADRESSÉS

Pour certains acteurs de l’IA dans le milieu des affaires, ces statistiques, bien que décevantes, n’ont rien d’étonnant.

« Le problème vient du fait que les enjeux qui concernent les entreprises sont mal adressés en termes d’IA. Les PME ont besoin de solutions très concrètes, pas de projets qui verront peut-être le jour dans un an et demi ou deux », souligne Hugues Foltz, vice-président exécutif chez Vooban.

Ce dernier croit que trop d’efforts sont déployés dans l’arrimage des milieux universitaires avec celui des affaires, tandis que les entreprises comme la sienne qui fournissent des conseils et solutions pour l’intégration de l’IA manquent d’aide.

« Aujourd’hui, l’IA au Québec est surtout supportée par le réseau universitaire et les centres de recherche. Malheureusement, les scientifiques des données et les chercheurs ne sont pas outillés pour faciliter l’implémentation de ces technologies en entreprise. On a eu plusieurs clients qui ont été échaudés parce que leur projet en collaboration avec une université est tombé à plat » -Hugues Foltz, vice-président exécutif, Vooban

CONTRASTE AUX É.-U.

Cet état des lieux est d’autant plus désolant considérant qu’au sud de la frontière, chez nos voisins américains, l’intégration de l’IA en entreprise bat son plein.

En effet, d’après un sondage de la firme RELX auprès de 1000 chefs d’entreprise, 68 % des personnes interrogées ont augmenté leurs investissements dans les technologies d’IA pendant la pandémie.

De ce nombre, 48% des investissements ont été faits dans de nouvelles technologies d’IA, tandis que 46% des investissements supplémentaires ont été effectués dans les technologies d’IA déjà utilisées dans leurs entreprises.

De plus, 63 % des chefs d’entreprise sondés déclarent que les technologies d’IA ont eu un impact positif sur la capacité de leur entreprise à rester résiliente face à la pandémie.

« Il ne se passe pas une journée sans qu’un client des États-Unis nous contacte pour un projet. Ils ont vraiment pris la balle au bond dans l’après-crise » -Hugues Foltz, vice-président exécutif, Vooban

Le v.-p. croit qu’il est temps qu’on mette de côté l’aspect « recherche » pour propulser les entreprises et qu’on se concentre sur des solutions concrètes.

« Même les gens du milieu universitaire le disent : « on en a pour 10 ans avant d’épuiser toutes les innovations qui ont été faites en IA ». On a des solutions, des algorithmes qui sont disponibles dans des librairies ouvertes qui n’attendent qu’à être adaptés aux besoins des PME. Il faut s’y mettre », martèle-t-il.

AUTEUR: EMMANUEL DELACOUR

SOURCE: CSCIENCE.CA

Vous aimerez aussi