Paver la voie à la recherche sur la COVID-19 : les laboratoires de confinement de niveau 3 de l’IR-CUSM et de McGill reçoivent un financement de 1M $ pour accélérer la recherche sur le virus…

6 novembre 2020

Montréal – L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et l’Université McGill sont heureux d’annoncer qu’ils recevront un financement d’un million de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) pour équiper leurs laboratoires de confinement de niveau 3 respectifs (CL3) et accroître leur capacité de recherche sur le SRAS Cov-2. Cette subvention est l’une des plus importantes accordées dans le cadre de ce concours. Au total, 79 projets dans 52 établissements ont été sélectionnés et financés par la FCI pour couvrir le besoin urgent d’équipements servant à soutenir la recherche sur la COVID-19 ayant cours au Canada.

« Grâce à ce financement, nous serons en mesure de doter nos laboratoires CL3 d’équipements essentiels qui permettront de conduire des recherches de pointe pour le développement de nouveaux outils de lutte contre la pandémie, au Canada et ailleurs », déclare le Dr Marcel Behr, professeur au département de médecine de l’Université McGill et chef associé du Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale à l’IR-CUSM. « Cela permettra à des dizaines de chercheurs ─ayant déjà obtenu un financement pour effectuer des recherches sur le virus vivant SRAS CoV-2─ de mener en toute sécurité des études sur le virus, en le cultivant dans des cellules, ou à la suite d’infections expérimentales in vivo. »

Financement d’amorçage fourni par la Fondation du CUSM

La contribution de la Fondation du CUSM à l’Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill (MI4) pour soutenir les laboratoires a été déterminante dans le démarrage de ce projet. Grâce à une subvention de démarrage de plus de 308 000 $ fournie par la Fondation par l’intermédiaire de MI4, le Dr Behr et son équipe ont pu réaménager les installations existantes pour faire avancer la recherche sur COVID-19.

« La plateforme de confinement de niveau 3 (CL3) hébergée au sein de l’IR-CUSM contient trois modules indépendants qui répondent au deuxième niveau le plus élevé des normes de biosécurité définies par les Normes et lignes directrices canadiennes sur la biosécurité. Elle a été créée pour soutenir la recherche sur la tuberculose, la grippe et le VIH », explique le Dr Behr. « Grâce à la Fondation du CUSM, nous avons rapidement adapté les laboratoires et, en mai 2020, nous avons reçu le premier lot d’échantillons viraux provenant de laboratoires du Québec, de Winnipeg et de Toronto ».

« Notre Fondation a soutenu en priorité la plateforme CL3 via notre Fonds d’urgence pour la COVID-19, depuis le début de la pandémie », déclare Julie Quenneville, présidente de la Fondation du CUSM. « Le soutien de notre communauté a été déterminant pour aider le laboratoire à obtenir sa désignation initiale pour tester le virus, et nous sommes fiers de voir comment la philanthropie a conduit à cet incroyable investissement de la FCI qui permettra à l’IR-CUSM de continuer à lutter contre la menace de la COVID-19 ».

La pandémie de COVID-19, causée par le virus SRAS-CoV-2, a augmenté la morbidité et la mortalité, et provoqué des difficultés économiques à l’échelle mondiale. Sur le plan médical, il n’existe aucun traitement. Et pour la population, il n’y a pas de vaccin. Pour arrêter la pandémie, nous devons comprendre ce virus, comprendre comment il provoque l’infection et la maladie, et développer de meilleurs outils pour le contrôler. Pour ce faire, les chercheurs ont besoin de laboratoires bien équipés, où ils peuvent travailler en toute sécurité avec le virus pandémique et mettre au point de nouveaux traitements (tels que des médicaments) et des moyens de prévention (tels que des vaccins).

Tant à l’IR-CUSM qu’au Complexe des sciences de la vie Bellini, qui abrite les installations de l’Université McGill pour la COVID-19, les chercheurs de McGill, des collaborateurs affiliés et des entreprises externes entreprennent une série de projets liés à la COVID. La Dre Silvia Vidal, professeure aux départements de génétique humaine, de microbiologie et d’immunologie et directrice du Centre sur les caractères complexes de l’Université McGill, supervise les installations de l’Université McGill, tout en travaillant en étroite collaboration avec le Dr Behr pour élargir les possibilités de recherche.

 

SOURCE: CUSM.CA 

Vous aimerez aussi