Pfizer supprime 40 postes à son siège social de Kirkland

20 novembre 2018

Le géant pharmaceutique américain Pfizer, fabricant du Viagra, met à pied près d’une quarantaine d’employés à son siège social canadien de Kirkland, a appris «Le Journal de Montréal».

«Je vous dis avec certitude que ça sera moins de 40 départs parce qu’il y aura des gens qui pourront se replacer au sein de l’entreprise», a confirmé le directeur aux affaires de Pfizer Canada Vincent Lamoureux.

Ces suppressions de postes touchent les employés de bureau de son siège social canadien de Kirkland, dans l’Ouest-de-l’Île. Au total, près de 10 % des postes sont éliminés, soit 40 sur les 418.

Présence québécoise

Dans tout le Canada, c’est au Québec que Pfizer compte le plus d’employés. Plus de 66 % de ses travailleurs se trouvent dans la province, soit 1139 sur les 1713.

Pour l’instant, les 721 employés de l’usine de Saint-Laurent sont épargnés.

«Je peux vous confirmer qu’il n’y a aucune répercussion au niveau des installations de fabrication», a tenu à préciser M. Lamoureux.

Plus de croissance

Pour expliquer ces coupes, la pharmaceutique évoque le besoin de favoriser sa croissance avec une «structure plus simple et plus efficace».

Vendredi dernier, Pfizer a fait savoir qu’elle allait gonfler le prix de 10 % de ses médicaments aux États-Unis le 15 janvier prochain.

Au dernier trimestre, la pharmaceutique a enregistré des profits de près de 5,5 milliards $.

À la Bourse de New York, le fabricant du Viagra est valorisé à plus de 336 milliards $.

https://www.tvanouvelles.ca/2018/11/20/pfizer-supprime-40-postes-a-son-siege-social-de-kirkland-1

Vous aimerez aussi