Pourquoi la science ouverte est-elle importante?

27 septembre 2021

Permettre à tous d’accéder aux données brutes des chercheurs pour faire avancer le savoir : c’est l’idée défendue par Dominique Roche, qui milite pour une «science ouverte».

C’est pendant son doctorat en écologie, en 2013, que Dominique Roche a commencé à réfléchir à la notion de science ouverte. Il est tombé sur le sujet un peu par hasard, à la faveur d’une discussion organisée par le club de lecture du Département de biologie de l’Université nationale australienne, où il étudiait les poissons des récifs coralliens. Immédiatement, il s’est passionné pour la question : et si, au lieu de garder jalousement leurs données, les chercheurs les partageaient pour permettre à d’autres équipes de tirer parti de leur travail ? Le thème est délicat dans un milieu hautement compétitif.

Puis, en 2020, le biologiste obtient une bourse Marie-Skłodowska-Curie de la Commission européenne pour se consacrer à cette réflexion pendant trois ans, dans le cadre d’un postdoctorat réalisé conjointement à l’Université Carleton, à Ottawa, et à l’Université de Neuchâtel, en Suisse.

Le moment ne pouvait être meilleur : la pandémie a montré que la science ne va jamais aussi vite que lorsque ses artisans travaillent main dans la main. Même le G7, en juin dernier, a reconnu publiquement l’importance de renforcer la collaboration en matière de recherche et de promouvoir la science ouverte. Un signe que le vent tourne.

 

 

 

 

SOURCE:  QUÉBEC SCIENCE

Vous aimerez aussi