Quinze millions de dollars pour des biomarqueurs de maladies du cerveau

16 décembre 2021

Les traitements actuels offerts aux personnes qui souffrent de maladies neurodégénératives comme l’alzheimer ou de troubles psychiatriques comme la schizophrénie, les troubles bipolaires ou la dépression majeure réussissent, au mieux, à stabiliser la maladie ou à en retarder la progression. Ces pathologies ont des manifestations cliniques très diverses, ce qui porte à croire que certaines caractéristiques individuelles des malades influencent l’évolution de la maladie et que des traitements mieux adaptés à chaque cas seraient plus efficaces.

Une étape essentielle vers ces thérapies personnalisées est l’identification de biomarqueurs indicateurs de la vulnérabilité à ces maladies, de leur progression et de la réponse au traitement.

 

➡️ POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE ⬅️ 

 

SOURCE: NOUVELLES ULAVAL

Vous aimerez aussi