Santé Canada approuve la trithérapie à base de POMALYST® pour les patients atteints de myélome multiple

10 juillet 2019

POMALYST®, en association avec le bortézomib et la dexaméthasone, constitue une nouvelle option thérapeutique pour les patients atteints de myélome multiple

TORONTO, le 10 juill. 2019 /CNW/ – Celgene Inc. a annoncé aujourd’hui que Santé Canada a approuvé une trithérapie à base de POMALYST® (pomalidomide) en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone. Il s’agit d’une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de myélome multiple (MM) qui ont déjà reçu au moins un schéma thérapeutique qui incluait REVLIMID® (lénalidomide).

POMALYST® est un médicament à prendre quotidiennement par voie orale et est indiqué, en association avec le bortézomib et la dexaméthasone, pour le traitement des patients adultes atteints de MM qui ont reçu au moins un schéma thérapeutique antérieur qui incluait de la lénalidomide1,2.

« L’éventail de traitements pour le myélome multiple a changé au cours des dernières années. L’un de ces changements est que la lénalidomide a été établie comme une norme de soins de première ligne. Une question importante d’ordre clinique concerne à présent le schéma thérapeutique à utiliser pour les patients qui ont évolué après avoir reçu la lénalidomide, car avant l’essai OPTIMISMM, cette catégorie de patients n’était pas bien étudiée, affirme le Dr Pavic, Centre Hospitalier de l’Université de Sherbrooke. Dans l’essai clinique sur la trithérapie à base de POMALYST®, OPTIMISMM, tous les patients exposés à la lénalidomide, y compris ceux qui étaient réfractaires à la lénalidomide, étaient en mesure d’avoir une survie sans progression soutenue lorsqu’ils recevaient le traitement en association. Cette option de traitement en ligne plus précoce constitue un pas en avant positif pour les patients atteints de myélome multiple et leurs proches. »

Le MM est un cancer du sang de plus en plus prévalent qui prend naissance dans les plasmocytes de la moelle osseuse3. Au Canada, le nombre de patients atteints de cette maladie est en hausse, avec huit nouveaux cas diagnostiqués chaque jour4.

« Le myélome multiple est une maladie complexe qui peut affecter différemment chaque patient, explique Martine Elias, directrice générale, Myélome Canada. Il est encourageant de voir que de nouvelles options de traitement, comme la trithérapie à base de POMALYST®, permettent de traiter avec succès les patients canadiens atteints de myélome. »

L’approbation de la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone par Santé Canada est fondée sur OPTIMISMM, le premier essai prospectif de phase 3, incluant 559 patients atteints de MM, à avoir évalué une trithérapie à base de POMALYST® chez des patients5. Les patients ayant participé à cet essai avaient tous déjà été traités par REVLIMID®, et la majorité (70 %) était réfractaire à REVLIMID®6,7. Tous les patients avaient reçu de 1 à 3 schémas antimyélomateux et leur maladie avait progressé lors du traitement le plus récent ou après celui-ci8.

La survie sans progression (PFS) des patients ayant reçu la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone lors de l’essai clinique a été significativement plus longue (de 4,1 mois) que celle des patients n’ayant reçu que le bortézomib et la dexaméthasone (PFS médiane de 11,2 mois versus 7,1 mois, respectivement)9,10.

À propos du myélome multiple

Le MM est un cancer du sang mettant en danger la vie du patient caractérisé par une prolifération des cellules tumorales et la suppression du système immunitaire11,12. Il s’agit d’une maladie rare, mais mortelle – chaque année, environ 2900 personnes reçoivent un diagnostic de MM au Canada et 1450 Canadiens en meurent13. L’évolution typique du MM comprend des périodes où le myélome est symptomatique, suivies par des périodes de rémission; la maladie finit par devenir réfractaire au traitement (n’y répond pas)14. Bien que tous les patients atteints de MM puissent présenter des symptômes différents pendant et après le traitement, ils peuvent aussi présenter des problèmes physiques15. Ceux-ci peuvent inclure des complications osseuses, de l’anémie, des infections, des lésions rénales, un taux de calcium sanguin élevé ainsi que d’autres complications hématologiques, une ostéonécrose de la mâchoire, des effets secondaires liés au traitement, de même que des douleurs osseuses, des douleurs névralgiques et une neuropathie16. Les patients atteints de MM peuvent aussi avoir des problèmes liés à la santé émotionnelle; 40 % des patients atteints de cancer souffrent de dépression ou d’anxiété17.

À propos de l’étude OPTIMISMM

L’étude OPTIMISMM est le premier essai de phase 3 ayant été conçu pour comparer l’innocuité et l’efficacité d’une trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone par rapport à l’association de bortézomib et de dexaméthasone uniquement, lorsqu’utilisées lors des premières lignes de traitement chez les patients atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire ayant déjà reçu de 1 à 3 schémas de traitement antérieurs et été exposés au REVLIMID®, y compris les patients réfractaires au REVLIMID®.

Cet essai clinique de phase 3 international, multicentrique, sans insu et randomisé a inclus 559 patients (281 patients dans le groupe recevant la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone et 278 patients dans le groupe traité par bortézomib et dexaméthasone). Les caractéristiques démographiques, de référence et antérieures de la maladie étaient généralement bien équilibrées entre les deux groupes de traitement. Tous les patients avaient déjà été traités par REVLIMID®, la majorité d’entre eux étaient réfractaires à REVLIMID® (71 % des patients dans le groupe recevant la trithérapie à base de POMALYST® versus 69 % des patients dans le groupe recevant le bortézomib et la dexaméthasone) et 70 % versus 66 %, respectivement, étaient réfractaires à leur dernier traitement. Le suivi médian était de 16 mois.

Les résultats de l’étude OPTIMISMM ont montré que les patients recevant la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone ont obtenu une PFS significativement plus longue que ceux du groupe traité par bortézomib et dexaméthasone (11,20 mois versus 7,10 mois, respectivement [HR 0,61, p = < 0,0001; IC à 95 % : 0,49-0,77]), réduisant le risque de progression de la maladie de 39 % dans le groupe traité par trithérapie à base de POMALYST®. Dans une analyse exploratoire du sous-groupe de patient n’ayant reçu qu’une précédente ligne de traitement, la survie sans progression médiane avec la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone était de 20,73 mois versus 11,63 mois avec le bortézomib et la dexaméthasone uniquement (HR 0,54; IC à 95 % : 0,36-0,82).

Les patients ont été stratifiés selon l’âge (< 75 ans versus 75 ans), le nombre de précédents schémas antimyélomateux reçu (1 vs > 1) et le taux de β2-microglobuline (< 3,5 mg/L versus 3,5 à < 5,5 mg/L versus > 5,5 mg/L). Les patients ont été randomisés dans un rapport 1:1 pour recevoir la trithérapie à base de POMALYST® en association avec du bortézomib et de la dexaméthasone ou l’association de bortézomib et de dexaméthasone. Lors de cycles de 21 jours, les patients ont reçu : 4 mg de POMALYST® aux jours 1 à 14 (pour le groupe recevant la trithérapie à base de POMALYST® seulement); 1,3 mg/m2 de bortézomib aux jours 1, 4, 8 et 11 des cycles 1 à 8 et aux jours 1 et 8 à partir du cycle 9 inclusivement; 20 mg/jour de dexaméthasone (10 mg si > 75 ans) aux mêmes jours que le bortézomib, après avoir reçu celui-ci.

À propos des médicaments immunomodulateurs de Celgene

Les IMiD® sont des composés à petite molécule et à administration par voie orale exclusifs à Celgene destinés au traitement de certains cancers du sang. On croit que les IMiD® ont de multiples modes d’action. On a observé qu’ils renforçaient l’immunité médiée par les cellules T et les cellules NK. En plus de leurs propriétés immunomodulatrices, on croit que les IMiD® ont un effet tumoricide et anti-angiogénique. La gamme d’IMiD® de Celgene est devenue une base de la recherche sur le myélome multiple, avec un nombre grandissant d’études se penchant sur ces composés en tant que produit d’association dans un éventail de contextes liés à la maladie.

À propos de POMALYST® (pomalidomide)

POMALYST® en association avec le bortézomib et la dexaméthasone est indiqué pour le traitement des patients adultes atteints de MM ayant déjà reçu au moins un traitement antérieur comprenant de la lénalidomide. Il appartient à un groupe de médicaments appelés immunomodulateurs (IMiD®).

À propos de Celgene

Celgene est une entreprise biopharmaceutique multinationale intégrée qui se consacre principalement à la découverte, au développement et à la commercialisation de nouveaux traitements contre le cancer et diverses maladies inflammatoires par l’intermédiaire de la régulation des gènes et des protéines. Pour obtenir davantage de renseignements, veuillez visiter le site Web de l’entreprise au www.celgene.ca/fr/.

Indications et usage clinique :

POMALYST® en association avec la dexaméthasone et le bortézomib est indiqué pour le traitement des patients adultes atteints de MM ayant déjà reçu au moins un traitement antérieur comprenant de la lénalidomide.

POMALYST® en association avec la dexaméthasone est indiqué pour les patients atteints de myélome multiple chez qui le bortézomib et la lénalidomide ont échoué, qui ont déjà reçu au moins deux formes de traitement et dont la maladie a progressé lors du plus récent traitement.

Personnes âgées (> 65 ans) :

L’administration concomitante de la dexaméthasone peut accroître le risque d’infection, particulièrement de pneumonie; il peut être nécessaire de réduire la dose ou d’interrompre l’administration de la dexaméthasone chez ces patients en cas d’infection. Il faut réduire de moitié la dose de dexaméthasone chez les patients > 75 ans.

Contre-indications :

  • Femmes enceintes et femmes qui risquent de le devenir
  • Femmes qui allaitent
  • Patients de sexe masculin qui sont incapables de suivre ou de respecter les mesures contraceptives requises
  • Patients hypersensibles à POMALYST®, à la thalidomide, à la lénalidomide ou à tout ingrédient de la préparation ou tout composant de son contenant

Programme de distribution contrôlée :

Offert uniquement par l’intermédiaire d’un programme de distribution contrôlée appelé RevAid®.

Mises en garde et précautions importantes :

  • POMALYST® doit être administré sous la supervision d’un médecin qualifié qui connaît bien l’utilisation des agents antinéoplasiques.
  • Grossesse : Risque d’anomalies congénitales, de mortinatalité et d’avortement spontané chez l’être humain
  • Hématologie : Neutropénie et thrombocytopénie
  • Infections, y compris des cas fatals
  • Thromboembolie veineuse : Thrombose veineuse profonde (TVP) et embolie pulmonaire (EP)
  • Hépatique : Hépatotoxicité, y compris des cas fatals
  • Réactivation du virus de l’hépatite B, y compris des cas fatals
  • Réactions dermatologiques graves : Syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell et syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse (drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms, DRESS), y compris des cas fatals
  • Syndrome de lyse tumorale, y compris des cas fatals

Autres mises en garde et précautions pertinentes :

  • Troubles cardiovasculaires
  • Seconds cancers primitifs
  • Réactions immunitaires : Utilisation chez des patients atteints d’hépatite A, B ou C évolutive; réactions d’hypersensibilité (œdème angioneurotique, urticaire)
  • Maladie pulmonaire interstitielle
  • Neurologique : Atteinte possible des facultés mentales et/ou physiques; neuropathie périphérique
  • Utilisation en présence d’insuffisance hépatique ou rénale
  • Surveillance et analyses de laboratoire requises
  • Association avec le bortézomib; consulter la monographie de produit du bortézomib avant d’amorcer le traitement

Pour de plus amples renseignements :

Veuillez consulter la monographie du produit à l’adresse www.celgene.ca/content/uploads/sites/23/POMALYST_Product_Monograph_French_Version-1.pdf pour obtenir des renseignements importants sur les effets indésirables, les interactions médicamenteuses et la posologie. On peut aussi se procurer la monographie du produit en appelant le +1 877 923-5436.

Références :
________________________________
1 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
2 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
3 Myélome Canada. Introduction au myélome multiple. https://www.myelomacanada.ca/a-propos-du-myelome/introduction-au-myelome-multiple. Consulté le 3 juin 2019.
4 Myélome Canada. Introduction au myélome multiple. https://www.myelomacanada.ca/a-propos-du-myelome/introduction-au-myelome-multiple. Consulté le 3 juin 2019.
5 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
6  Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
7 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019
8 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
9  Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
10 Monographie de produit de POMALYST®. Celgene Inc. Consultée le 2 juillet 2019.
11 Palumbo A, et al. N Engl J Med. 2011; 364:1046-1060.
12 Pratt G, et al. Br J Haematol. 2007; 38(5):563-79.
13  Société canadienne du cancer. Statistiques. https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/multiple-myeloma/statistics/?region=qc Consulté le 3 juin 2019.
14 Hulin C et al. Leuk Res. 2017; 59: 75-84. 2
15  Société canadienne du cancer. Myélome multiple – Soins de soutien pour le myélome multiple. https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/multiple-myeloma/supportive-care/?region=on. Consulté le 27 juin 2019.
16 Myélome Canada. Guide destiné aux patients atteints d’un myélome multiple. https://www.myelomacanada.ca/pixms/uploads/serve/ckeditor/myelome_canada_guide_patients_10_2017p30.pdf. Consulté le 27 juin 2019.
17 Myélome Canada. Guide destiné aux patients atteints d’un myélome multiple. https://www.myelomacanada.ca/pixms/uploads/serve/ckeditor/myelome_canada_guide_patients_10_2017p30.pdf. Consulté le 27 juin 2019.

 

SOURCE Celgene Inc.

Celgene Inc. (Groupe CNW/Celgene Inc.)

Renseignements : Pour toute question, veuillez contacter : Sabrina Paiva, Celgene Inc., 289 291-4778, spaiva@celgene.com

 

Consulter en ligne

 

 

Droits d’auteur © Groupe CNW Ltée. Tous droits réservés.

Une société Cision.

88 Queens Quay Ouest, bureau 3000 Toronto, ON M5J 0B8

www.newswire.ca

Cette information vous est transmise par Cision. Cision offre un service personnalisé de courrier électronique qui vous communiquera les derniers renseignements et nouvelles des plus importants organismes gouvernementaux, organismes sans but lucratif et entreprises publiques et privées du Canada. En sélectionnant les entreprises que vous voulez suivre, vous recevrez leurs communiqués directement à votre adresse électronique.

Veuillez svp ne pas répondre à ce courriel. Il s’agit d’un message sortant seulement. Pour gérer votre abonnement ou vous désabonner de celui-ci, s’il vous plaît cliquez ici..

 

Vous aimerez aussi