Une intelligence artificielle peut prédire les crises d’épilepsie avec une précision de 99,6%

7 décembre 2019

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 4 à 10 personnes sur 1000 souffrent de convulsions épileptiques dans le monde. Or, de nombreuses études ont démontré que 70% des symptômes de cette maladie pouvaient être atténués par des médicaments. Le souci, c’est que beaucoup de patients ne sont pas capables de deviner qu’ils entrent dans la phase prédictive de la crise d’épilepsie. Pourtant, c’est lors de cette préphase que la prise de médicaments est efficace.

Pour solutionner ce problème, deux chercheurs, le professeur Magdy Bayoumi et le chercheur Hisham Daoud, de l’Université de la Louisiane à Lafayette ont conçu un système d’intelligence artificielle capable de détecter la survenance d’une crise d’épilepsie avec un niveau de précision de 99,6%.

Ils déclarent dans leur document de recherche, relayé par The Next Web qu’ « en raison de périodes de crises imprévues, l’épilepsie a un effet psychologique et social important qui pourrait être considéré comme une maladie potentiellement mortelle. Par conséquent, la prévision des crises d’épilepsie contribuerait grandement à améliorer la qualité de vie des patients épileptiques à plusieurs égards, comme alerter avant la crise pour donner suffisamment de temps pour prendre les mesures qui s’imposent ».

L’IA se base sur l’activité du cerveau pour prédire les crises

Réussir à prédire la survenance d’une crise d’épilepsie n’est pas une mince affaire pour l’intelligence artificielle. Comme nous le savons, il est possible d’alimenter un système d’IA avec des données. Plus la quantité de données incorporée dans le système est conséquente et plus l’IA donne des résultats probants. Toutefois, les symptômes, la fréquence, la durée et l’intensité des crises peuvent varier d’un patient à un autre ce qui complique encore plus la formation de l’IA dans la détection de cette maladie.

Pour résoudre ce problème, plutôt que d’incorporer des millions d’images ou de données généralisées à l’IA, les chercheurs ont préféré utiliser plusieurs enregistrements de scanners EEG crâniens pris sur le long terme pour permettre à l’IA de développer une sorte de référence en ce qui concerne l’activité cérébrale avant, pendant et après la survenance d’une crise d’épilepsie.

Des résultats plus que prometteurs

Bien que l’utilisation des données personnelles des patients ait été nécessaire pour former l’IA à prédire avec précision la survenance des crises chez différents patients, les résultats ont été plus qu’impressionnants. En effet, selon Bayoumi et Daoud, le taux de réussite et de précision de l’IA était presque parfait puisque le logiciel a correctement prédit 99,6% de crises avec un taux de détection de fausses crises proche de zéro.

Désormais, les scientifiques se concentrent sur la manière de développer leur logiciel afin qu’il devienne utilisable pour les millions de personnes souffrant de crises d’épilepsie dans le monde. Plus précisément, leur objectif serait de développer un appareil doté de capacités similaires à l’Apple Watch qui arrive à détecter les problèmes cardiaques, mais qui sera cette fois-ci spécialement conçu pour les personnes atteintes d’épilepsie.

Source Fredzone.org

Vous aimerez aussi