Vaccins ARN messager : les nanoparticules font partie intégrante de notre quotidien et il ne faut pas en avoir peur

24 janvier 2022

En vertu du partenariat de CScience IA avec La Conversation, nous vous proposons cet article de deux chercheurs de l’Université Concordia qui dédramatise l’usage des nanoparticules dans les vaccins à ARN messager. Les nanotechnologies sont utilisées pour bien d’autres applications en santé et ailleurs !

Soyons honnêtes : il existe de nombreux contextes où la taille compte, et dans certains cas, petitesse est gage d’efficacité. Cependant, les objets de taille infime, comme les nanoparticules, suscitent parfois l’incompréhension.
Ces derniers mois, bien des gens ont eu des conversations difficiles avec des amis et des parents qui hésitaient à recevoir le vaccin contre la Covid-19. Dans certains cas, cette hésitation s’expliquait par la croyance qu’il faut se méfier des vaccins parce qu’ils contiennent des nanoparticules.

 

➡️ POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE ⬅️ 

 

SOURCE: CSCIENCE.CA

Vous aimerez aussi